La Stratégie de l’échec : Comment rater la Saintélyon

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne: 5.0/5 (5 votes)

Plan Saintélyon

Il y a peu,  nous vous expliquions comment réussir votre Saintélyon, aujourd’hui nous allons vous raconter comment échouer de façon certaine …

Pour bien rater la Saintélyon, il faut s’y prendre à l’avance et y mettre du cœur ! Les grandes réalisations nécessitent un minimum d’investissement.

Pour commencer, il est essentiel d’arrêter de s’entrainer au moins 3 mois avant la course. Ainsi, le jour de l’événement, vous serez certain d’avoir des cuisses en guimauve et l’endurance d’un retraité ayant subi un triple pontage coronarien !

Mais attention, rater la Saintélyon implique tout de même de suivre une préparation minutieuse, surtout si vous espérez jouer votre carte à fond, en vrai compétiteur que vous êtes.

Notre plan d’entrainement infaillible pour la Saintélyon

– Prenez l’ascenseur dès que cela est possible, fuyez les escaliers.

– Bannissez les produits 0% et autres sodas lights.

– Multipliez les apéros et surtout consommez les sans aucune modération.

– Mettez vous à fumer, c’est excellent pour la réussite de votre projet.

– Soyez fort, refusez catégoriquement la moindre invitation à pratiquer une quelconque activité physique …

– Ne dormez surtout pas plus de 5 heures par jour. Fractionnez vos nuits, faites sonner votre réveil toutes les heures.

Le mieux étant évidemment de se blesser au début du plan pour ne pas risquer la rechute. Il est si facile de se remettre à courir sans vraiment s’en rendre compte !

Dans ce cas précis, vous comprenez bien qu’il serait difficile de garantir la réussite de votre futur échec. La blessure fait peur, nous en avons conscience, mais il faut parfois savoir se sacrifier, surtout pour une bonne cause.

Après 12 semaines de préparation intensive, et en suivant ce plan scrupuleusement, vous devriez être physiquement au top pour rater la Saintélyon !

La veille de la course, organisez donc une soirée raclette / choucroute avec vos amis avant de filer danser au Macoumba ! Rendez-vous directement à Saint-Etienne en sortant de boite, et trouvez-vous un coin pour dormir en attendant le départ !

Notre meilleur conseil : Courez le plus vite possible tant que vous pouvez, et après, débrouillez vous pour rallier l’arrivée. Ne buvez pas trop pendant la course, ne vous embarrassez pas avec les ravitaillements et encore moins avec le matériel obligatoire. Après tout vous êtes venu pour la rater cette Saintélyon !

Si en suivant tous ces astuces à la lettre vous parvenez tout de même à franchir la ligne d’arrivée en un seul morceau, c’est que vous n’êtes pas tout à fait humain. Normal, vous êtes un Ultra-Traileur !

Bonne course, et surtout n’ayez pas peur, tout va bien se passer … ou pas ! Du moins, nous vous le souhaitons.

Article posté le 28 novembre 2014 à 7 h 22 min.

 

5 commentaires

  1. J’adoooore 🙂 Merci pour ces bons conseils

  2. Tu as oublié le grand verre d’huile d’arachide à chaque repas !

  3. Article très instructif. Je pensais aussi à :
    – arriver en retard
    – opter pour des tennis plus confortables (72km c’est long)
    – partir de Lyon
    – tenter d’emprunter son propre itinéraire
    – suivre les coureurs du sas Elite pensant qu’il y a surement des belles filles
    – goûter à tout aux ravitos
    – faire les boutiques le samedi après-midi
    – courir une dernière SL le matin même
    – faire la reconnaissance du parcours en entier la veille, pour se rassurer
    – démarrer la course avec un maillot de l’OL et terminer avec un maillot de l’ASSE
    -…

  4. Tu sais qu’il y en a qui font lyon—>sainté dans la journée de samedi et qui prennent le départ à minuit pour le sens inverse!! Ça s’appelle la 180!

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.