Les bons conseils pour réussir la Saintélyon

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne: 5.0/5 (5 votes)

2013-©Gilles-Reboisson-2776-960x640

La Saintélyon est une course atypique qui continue de faire rêver de nombreux coureurs, qu’ils viennent de la route ou du trail. Cette année encore, vous serez plus de 14 000 au départ de la doyenne des courses nature. Pour tous, un seul et même objectif, rallier Lyon après un long voyage jusqu’au bout de la nuit.

Pour certains c’est une manière de parachever une saison déjà bien remplie, mais pour d’autres, c’est l’objectif de l’année, et là, il n’est pas question de passer à côté.

Comment réussir sa SaintéLyon ?

A l’heure où nous écrivons ces lignes, il faut espérer que votre préparation est déjà bien avancée … voire achevée ! Si ce n’est pas le cas, il ne vous reste plus qu’à tout miser sur la fraicheur, on ne sait jamais, sur un malentendu, ça peut marcher !

La dernière semaine avant l’épreuve doit être principalement consacrée au repos, afin de faire du « jus » et d’arriver frais le soir de la course. Partons donc du principe que vous avez suivi votre plan à la lettre et que vous entamez les derniers préparatifs.

La Saintélyon se court quasiment de bout en bout, ça va vite, même parfois très vite devant ! La gagne se joue sur des moyennes autour de 15 km/h, c’est assez vertigineux ! Il est important de se mettre dans la tête qu’il va falloir courir, mais ça vous devez déjà vous en douter.

Si vous êtes venu pour faire un résultat, présentez-vous sur la ligne de départ sans trop tarder afin de ne pas rester englué dans le trafic. Choisissez tout de même votre sas de départ en fonction de votre objectif. Pas question de jouer les escargots au milieu d’un peloton lancé à vive allure.

Attention, ne vous laissez pas griser par l’euphorie du départ, car même si le profil des premiers kilomètres est assez roulant, la course sera longue et l’énergie dépensée en début de nuit vous fera très certainement défaut dans la dernière partie.

Avec un départ à minuit, il va falloir gérer le manque de sommeil en plus de la fatigue liée à l’effort. Durant la journée de samedi, essayez de vous reposer, allongez vous régulièrement, et si le stress et l’excitation vous le permettent, dormez ! Essayez de vous détendre et de vous relaxer au maximum.  Offrez vous un dernier vrai repas autour de 20h, suffisamment tôt pour ne pas risquer d’être gêné par la digestion au départ.

Vous commencez déjà à scruter la météo avec anxiété ? Il est évident que les conditions climatiques parfois difficiles sont un facteur à ne pas négliger. Le choix de l’équipement est très important et conditionne en grande partie la réussite de votre course.

2013-©Gilles-Reboisson-0033-960x651

L’équipement indispensable

Finalement c’est assez simple, il va falloir adapter votre tenue aux conditions annoncées pour la course. Allo la météo ? Quel temps fera-t-il au départ de la Saintélyon ? Les maitres-mots : Chaleur, Respirabilité et Légèreté !

Pour affronter une Saintélyon froide et sèche :

Collant long, sous couche thermique, maillot technique manches longues ou courtes + manchettes, une veste coupe-vent, des gants, un bonnet ou un buff (Il est important de se couvrir la tête pour limiter les déperditions de chaleur), des chaussettes confortables, une paire de chaussures mixtes adaptées et déjà testées …

Une Saintélyon sous la neige :

Même tenue qu’au dessus mais il faudra y ajouter une veste étanche, des chaussures Gore-Tex pour garder les pieds au sec (pas indispensable mais plus confortable), des guêtres et pourquoi pas une paire de chaines à neige, type EasyShoes, pour assurer les parties techniques …

Une Saintélyon sous la pluie :

Toujours le même équipement mais vous pouvez laisser les EasyShoes à la maison …

Une Saintélyon clémente :

Ne rêvez pas, ça n’existe pas !

2013-©Gilles-Reboisson-0551-960x456

Quoi que vous décidiez, pensez à bien vous couvrir, mais pas trop non plus ! N’oubliez pas qu’avec le dossard chasuble, c’est une véritable gymnastique d’enlever ou d’ajouter une couche !

Il y a un élément primordial dont nous n’avons pas encore parlé, il s’agit de l’éclairage ! Ne négligez pas cet élément, qui vous aidera à garder les yeux ouverts, et à bien suivre le balisage !

Partez avec une lampe frontale puissante qui vous offrira un gain de confort et de sécurité. N’oubliez pas d’y mettre des piles neuves et d’en prévoir un jeu d’avance dans votre sac au cas où …

Le sac justement, parlons-en ! Pas la peine d’emporter toute votre maison sur le dos ! Prévoyez l’essentiel et oubliez le superflu !

Vous aurez de quoi recharger en eau sur les nombreux ravitaillements du parcours. En ce qui concerne l’alimentation en revanche, faites vous plaisir, quand cela deviendra difficile, vous serez peut-être heureux de faire une petite pause douceur ! Attention, avec le froid, il est possible que vous rencontriez des problèmes gastriques.

Pensez à bien vous hydrater et à vous alimenter régulièrement. Plus il fait froid, plus votre corps à besoin d’énergie pour avancer, adaptez donc votre alimentation aux conditions.

Conseil Globe Runners : Plutôt que la poche à eau, plus difficile à recharger, nous vous conseillons les fioles souples ou les bidons portés sur l’avant du sac ! L’un pour l’eau et l’autre pour votre boisson d’effort par exemple.

Quoi qu’il arrive, vous vous apprêtez à vivre une expérience intense difficile et peu ordinaire. La Saintélyon est une course nocturne mythique. Profitez en au maximum, soyez fort dans les moments difficiles, accrochez-vous ! Vous garderez très certainement un souvenir impérissable de cette nuit passée à crapahuter entre les Monts du Forez et les Monts du Lyonnais.

Article posté le 26 novembre 2014 à 15 h 00 min.

 

5 commentaires

  1. Merci Globe-Runners ! C’est exactement ce qu’il me fallait pour un peu moins paniquer !

  2. D’ailleurs, à propos de la préparation, j’ai repéré une phrase à laquelle je m’identifie totalement…

  3. Un article bien inspiré 😉
    Bonne course la team UR !

  4. merci pour cet article
    bon on verra bien c’est dans 8 jours
    y’a plus qu’à

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.