La course à pied, une histoire de mental

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne: 4.2/5 (9 votes)

Préparation mentale Cette semaine, j’ai eu l’occasion d’échanger avec un psychologue spécialisé en préparation mentale. La consultation d’un  préparateur mental n’est pas nécessairement réservée à l’élite de la course à pied. Comme moi, sans le savoir, vous appliquez déjà très certainement quelques principes de base avant une grande échéance. Avant ce rendez-vous, j’étais un peu perplexe quant à l’utilité d’un tel accompagnement pour un coureur lambda. Après plus d’une heure d’entretien, voici-ce que j’ai retenu de cette entrevue.


A quelques semaines du lancement de la saison marathon, vous êtes déjà en pleine préparation. Vous alignez les séances, vous suivez votre plan à la lettre, c’est bien, mais ça ne suffit pas toujours.

Intéressons-nous donc de plus près à la préparation mentale du coureur à pied ayant pour objectif une compétition pour le printemps.

Pour commencer, il s’agit de bien définir vos objectifs. Forts de vos expériences passées, vous devez analyser et tirer des conclusions de vos précédentes tentatives. Il est fondamental de savoir regarder derrière pour mieux performer dans l’avenir.

Nourrissez-vous des erreurs que vous avez pu commettre, sachez les reconnaître et les comprendre pour ne plus les réitérer.

Les exemples sont nombreux :

  • Mauvaise hygiène de vie.
  • Manque de préparation.
  • Objectif chronométrique trop ambitieux.
  • Mauvaise gestion de l’alimentation avant et pendant la course.
  • Manque de régularité.
  • Absence de motivation.
  •  …

Travaillez également sur vos craintes, évoquez-les, essayez de les éliminer afin de limiter les imprévus.

N’oubliez pas non plus de lister les points positifs qui ont fait leurs preuves, ils viendront enrichir vos connaissances, vous permettront d’accumuler de la confiance et de limiter le stress le jour de la compétition.

Une préparation marathon demande de l’engagement, du temps et de la volonté, cependant, il ne faut pas négliger la possibilité d’un changement de dernière minute qui pourrait tout remettre en question (intempéries, blessure, fatigue,…). S’y préparer permettra d’affronter la situation de la meilleure façon et de rebondir rapidement par la suite.

Une fois ces exercices réalisés, il ne vous reste plus qu’à valider vos objectifs en prenant en compte les enjeux ainsi que les différents facteurs externes et internes qui pourraient interférer.

La course à pied est un sport, ne vous mettez pas trop la pression, ne cherchez pas à en faire trop, soyez raisonnable, sachez vous fixer des limites dans votre pratique (bigorexie et running), l’essentiel reste de prendre du plaisir.

Bonne préparation marathon les Globe Runners.

Sébastien Réby

Article posté le 27 février 2014 à 15 h 34 min.

 

4 commentaires

  1. C’est très interessant cet article car justement suite au Trail du vignoble Nantais de dimanche dernier où j’ai pas mal souffert (premier 22 km pour moi et conditions du terrain très difficiles), je souhaite me tourner vers la meditation et / ou sophrologie pour préparer le trail des Gendarmes et Voleurs.
    Je suis convaincue qu’une bonne gestion du mental peut m’aider à gérer la fatigue et la difficulté d’une course.
    Bon run!
    Sandrine

  2. Souvent on associe mental et volonté Ce n’est selon moi qu’un aspect du mental.
    Un autre point important est d’être convaincu d’atteindre son objectif. Il faut éradiquer le doute.

  3. Dans tous les sports la préparation mentale est importante, et tous les sportifs la pratique, souvent sans s’en rendre compte, et sans avoir de coach mental.
    On a tous des « petits trucs » qui nous permettent d’être dans de bonnes conditions mentales. On utilise tous des ressorts pour jouer sur notre motivation, notre courage, et notre envie de se dépasser.

    Mais c’est vrai qu’on est bien lion de ce qu’un préparateur mental peut nous apporter 😉

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.