Nos conseils pour courir sans se blesser

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne: 4.6/5 (5 votes)

Conseils courir sans se blesser

La course à pied est un sport qui peut engendrer des traumatismes plus ou moins importants. Il ne suffit pas de croiser les doigts pour éviter les blessures. En suivant quelques règles simples, vous limiterez les risques et pourrez continuer de vous adonner à votre passion favorite.

Comment éviter les blessures ?

1- Equipez-vous convenablement, demandez conseils à des professionnels qui sauront vous guider dans vos choix. Ne négligez pas la qualité de vos chaussures de running, sachez choisir un modèle adapté à votre morphologie.

2- Si vous débutez, choisissez un plan d’entrainement adapté à vos capacités. Si votre objectif est de réussir à courir 45 minutes sans vous arrêter, commencez par alterner marche et course. Après une longue période d’inactivité, votre corps a besoin d’un temps d’adaptation.

3- Augmentez votre temps de course progressivement. Ne soyez pas trop ambitieux, la patience est un art qui se cultive au quotidien. Prenez le temps de vous construire des bases solides pour l’avenir.

4- Sans pour autant succomber aux diktats de la minceur, il convient de surveiller son poids quand on pratique la course à pied. Les kilos en trop peuvent avoir des effets dévastateurs sur vos tendons et autres articulations. Sachez écouter votre corps quand cela est nécessaire.

5- On ne le répétera jamais assez, ne négligez pas la récupération ! Le repos fait aussi partie de l’entrainement, évitez donc d’enchainer les séances difficiles. Après une course, prenez le temps de récupérer, ce n’est jamais du temps perdu.

6- A l’entrainement, apprenez à courir lentement, évitez de partir le couteau entre les dents. Ne démarrez pas trop vite, prenez le temps de vous échauffer convenablement (minimum 20 minutes). Ensuite, essayez de varier le plus possible l’intensité de vos séances. Ne vous enfermez pas dans un faux rythme, sortez de votre zone de confort.

7- Pour vaincre la monotonie et limiter les chocs, essayez de varier les surfaces. Route, chemins, herbe sont autant de terrains de jeu à explorer. Vous devrez adapter votre entrainement en fonction du revêtement et du dénivelé ce qui contribuera à votre progression.

8- Veillez à votre hydratation, avant, pendant et après vos sorties, soyez d’autant plus vigilant durant la période estivale. Prenez également le temps de vous étirer après l’entrainement, sans jamais forcer, surtout après des séances intenses.

Même en suivant ces conseils, il est probable qu’un jour ou l’autre vous deviez faire face à une blessure. Profitez en alors pour analyser votre manière d’aborder l’entrainement en course à pied, vous pourrez peut-être en tirer des conclusions bénéfiques pour la suite.

Article posté le 13 mai 2015 à 6 h 44 min.

 

Un commentaire

  1. En pleine reprise, merci pour ces rappels, la patience est vraiment le mot d’ordre… 🙂

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.