Conseils running : Attention au départ trop rapide

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne: 4.2/5 (5 votes)

depart-trop-rapide-conseils-running - 1

La régularité est sans aucun doute la méthode la plus adaptée pour réaliser une performance en course à pied. Pourtant, de trop nombreux coureurs se laissent encore aller à des départs trop rapides, une erreur qui en général se paie cash en seconde partie de course.

L’adrénaline et l’envie d’en découdre poussent souvent les coureurs encore frais et débordant d’énergie à adopter un rythme bien au dessus de leurs capacités. Il ne faut pas se laisser emporter par l’euphorie du départ, prenez immédiatement votre rythme de croisière, sans vous laisser impressionner par la vague de coureurs qui déferle autour de vous.

Il est essentiel de savoir se raisonner en début de course afin d’éviter un départ trop rapide. Les quelques secondes gagnées à la faveur d’un premier kilomètre couru sur les chapeaux de roues ne vous permettront pas systématiquement d’aboutir au chrono final espéré, bien au contraire.

Bien gérer sa course

Il y a fort à parier qu’un départ raisonnable, sur les bases de votre objectif vous permettra de finir vite et de reprendre bon nombre de coureurs à l’agonie en seconde partie de course. Les secondes grappillées au départ se perdent souvent en minutes à l’approche de l’arrivée.

Pour boucler un 10km en 40 minutes, il faut tenir une moyenne de 4 minutes au kilomètre sur l’ensemble de la course. C’est la régularité qui vous permettra d’atteindre cet objectif. Il serait donc totalement contreproductif d’avaler le premier kilomètre sur un rythme plus rapide. De plus, cela pourrait augurer d’une fin de course difficile.

Au contraire, un début de course raisonnable vous permettra surement de finir fort et d’accélérer dans les derniers hectomètres pour aller chercher un chrono. Si une course se gagne dans les derniers kilomètres, elle peut se perdre dès le départ, transformant l’expérience en un véritable chemin de croix.

Bien se placer

Pour ne pas partir trop vite, évitez donc de vous placer dans un sas de départ ne correspondant pas à votre niveau de performance. Si vous ne visez pas une place sur le podium, il n’est pas nécessaire de truster la première ligne. Vous risquez de gêner, de vous faire bousculer, et de vous mettre en surrégime.

Réfrénez-vous, contentez-vous de vous en tenir à la stratégie établie avant la course. Avec l’expérience vous apprendrez à vous connaître et à mieux gérer votre effort. Une bonne gestion de course vous permettra de prendre un maximum de plaisir et d’atteindre vos objectifs en évitant bien des déconvenues.

Article posté le 3 novembre 2015 à 16 h 10 min.

 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.