Nos conseils pour courir la nuit

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne: 4.4/5 (7 votes)

conseils-courir-nuit - 1

Courir de nuit, une formule qui séduit de plus en plus d’adeptes de la course à pied. Mais attention, le running nocturne nécessite tout de même de respecter quelques règles afin d’évoluer en toute sécurité.

Le matin, le soir, en été comme en hiver, vous êtes nombreux à arpenter les trottoirs comme les sentiers. Mais courir la nuit demande une attention particulière, d’abord pour voir, mais aussi pour être vu.

Que vous couriez en ville, à la campagne ou en montagne, il est essentiel de s’équiper d’une bonne lampe frontale et de vêtements pourvus de bandes réfléchissantes. Ces accessoires vous permettront d’appréhender sereinement les obstacles du parcours et vous offriront également une bonne visibilité pour signaler votre présence.

Courir de nuit nécessite une vigilance de tous les instants. En ville vous devrez partager l’espace avec les piétons, les cyclistes et les véhicules, alors que sur les sentiers, vous devrez surtout faire attention à l’endroit où vous posez les pieds.

Une expérience sensorielle

Pour commencer, il est conseillé d’effectuer des sorties sur des parcours que vous connaissez déjà. Vous verrez, les sensations sont totalement différentes une fois la nuit tombée. Restez à l’écoute de l’environnement qui vous entoure, vous allez vivre une nouvelle expérience de la course à pied.

Si courir de nuit ne vous rassure qu’à moitié, vous pouvez très bien envisager des sorties collectives. Il est vrai que se retrouver seul dans une forêt en pleine nuit peut légitimement avoir un côté un peu flippant. Pour les autres, les plus téméraires, vous verrez que la nuit tous les sens sont en éveil afin de compenser le manque de visibilité.

C’est beau une ville la nuit

S’offrir un city run nocturne c’est aussi un moyen sympa de voir sa ville autrement ou encore l’occasion de découvrir une agglomération inconnue. Préparez votre parcours à l’avance et lancez vous à la conquête des différents monuments illuminés qui vous entourent. Mais attention, partager l’espace public demande de rester vigilant et de respecter les règles élémentaires de civisme.

Sur la route comme sur les sentiers, vous aurez possiblement une impression grisante de vitesse qui ne sera pas toujours la bonne. Surveillez donc vos allures en conséquence. Pensez à vous couvrir en fonction des conditions climatiques, et ne négligez surtout pas votre hydratation.

Les courses nocturnes

Si par la suite vous avez envie de poursuivre l’expérience, sachez qu’il existe de nombreuses courses nocturnes en France. La Saintélyon, la doyenne, pour les amoureux des longues distances, mais aussi le tout récent marathon de Bordeaux ou encore le LUT by Night ( Lyon Urban Trail) pour ne citer qu’eux.

On découvre souvent le running nocturne par obligation, mais vous verrez qu’on y prend vite gout, et que cela devient très vite un plaisir nécessaire.

Article posté le 14 octobre 2015 à 16 h 17 min.

 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.