Puma Faas 100 R : Le test

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne: 3.4/5 (7 votes)

Des séances de piste, des footings pépères, d’autres un peu plus rythmés… Me voilà avec quelques bonnes sorties, et des dizaines de kilomètres en compagnie de ces Puma Faas 100R. Je pense avoir un avis assez précis sur la plus minimaliste de la nouvelle gamme Puma.

Pour commencer, je vous laisse juger du look sur les photos. Chacun ses goûts, mais rouge, c’est la couleur qui va vite! C’est déjà un bon point. En plus il parait qu’il y a des morceaux d’Usain Bolt à l’intérieur de cette Fass 100, alors ça devrait filer !


Puma FAAS 100 R : Le test complet

A la prise en main pied, la légèreté prime. 192g pour mon 47 (162g en 42 fillette) Parfait pour moi. Il n’y a pas grand chose à gagner. Le mesh et la semelle sont très souples, mais la chaussure n’est pas trop large ; pas lâche. Je n’ai pas senti mon pied bouger dans les virages sur la piste.

Sur les premières foulées, on se sent dans des ballerines. L’EVA Faasfoam répond très bien. J’ai bien aimé le rebond lors de mes footings !

Puma Faas 100 0 drop Sous la semelle, l’EVA est à nu, toujours pour optimiser le poids. Du coup il y a 2 renforts en matière plus résistante à l’usure. Honnêtement, la différence ne se fera pas là.

Pour la majorité d’entre nous, ce ne sont pas des chaussures qui feront 1000 bornes (où alors sur une très longue période) et elles ne devraient pas sortir tous les jours. Une durée de vie d’environ 600 kilomètres me parait assez juste.

Sur la piste, ça envoie bien. Le poids aide, bien sur, mais aussi la semelle avec son dynamisme aperçu lors des footings. C’est là pour moi l’intérêt de ce genre de chaussure et de cette Faas 100R notamment. Ici pas d’artifice, de renfort ni de soutien. Il faut que le pied soit sûr et fort. Courir « léger » permet de faire travailler ses pieds, de les renforcer.


Pour des sorties longues et intenses, il faudra savoir écouter son corps et faire preuve d’un peu de prudence pour apprivoiser le mélange « 0 drop » et « peu d’amorti ». Mais après un marathon et une saintéLyon en zéro drop cette année, je vous garantis que c’est possible !

Si vous avez déjà fait ce travail, je pense que ces chaussures minimalistes Puma vous plairont. Pour des séances rapides (piste, fractionné) elles seront parfaites. Et une fois les mollets et pieds habitués, renforcés, pourquoi pas chasser un record personnel sur 10 kilomètres …

Sur un mode plus tranquille, vous profiterez quand même de la légèreté, du confort et de la souplesse de ces Puma Fass 100 pour virevolter d’une jolie foulée naturelle !

Sinon, vous pouvez toujours vous rabattre sur un autre modèle de la marque ( test Puma Fass 600) si vous ne vous sentez pas encore prêt à chausser une running de ce type.

Julien 
Testeur minimaliste

Article posté le 12 mars 2014 à 11 h 05 min.

 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.