Team UR : Running à l’écossaise

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne: 5.0/5 (5 votes)

EcosseFraîchement arrivée à Aberdeen, ville côtière du nord-est de l’Ecosse où je séjournerai ces six prochains mois, je participais samedi dernier à mon premier évènement running. Un concept un peu particulier et qui, je crois, n’a pas son pareil en France : le « Parkrun ». L’idée ? Chaque samedi, 5 Km à parcourir de bon matin, un chrono, un classement, le tout gratuit et dans une ambiance détendue. J’adhère !


Reprise post-blessure sous le soleil

Après six semaines d’arrêt total dû à une entorse, j’ai repris progressivement l’entraînement mi-janvier avec des footings à allure modérée. Ce « run » collectif, mon premier 5 Km, signe mon retour à un semblant de vitesse. Je n’ai aucune idée de ce que je peux espérer en termes de résultat, ce sera l’occasion de me tester et d’établir une base de travail pour cette année 2014 que je souhaite dédier à la vitesse.

Les conditions météos sont quasi idéales : malgré le vent qui souffle fort en bord de mer, il fait beau (hé oui, ça arrive). Direction la plage pour le départ !

5 Km, c’est long !

A l’approche du point de rassemblement, j’ai la sensation de retrouver mes semblables à des milliers de kilomètres de chez moi. Les mêmes tenues, les mêmes gestes à l’échauffement … ces repères sont rassurants. Nous nous massons tous à proximité d’un petit drapeau marquant le départ.

Après un bref discours que je ne comprends pas tout à fait, l’organisateur lance un « one, two, three, go ! » … Et c’est parti ! Dans la foule, je ne sens pas trop le vent de face et pars sans trop réfléchir. 500m plus loin, demi-tour toute, vent de dos, cool ! Ca déroule à 4’25/km, je suis satisfaite.

A vue de nez, je suis dans le premier quart de la foule. Je précise que l’esprit de cet évènement n’est pas à la performance pure et dure. Les gens viennent pour courir ensemble dans un cadre agréable. Il n’y a rien à gagner, pas de podium, pas de médaille. Juste le plaisir de la course à pied.

Bref, 2ème kilomètre, je sens déjà que ces 5 Km vont être très longs. Je ne suis qu’à l’allure de mon record sur 10 Km mais  les semaines d’arrêt ont laissé des traces. Après 2,5 km, nous nous retrouvons à nouveau face au vent et il n’y a plus personne derrière qui se planquer. Ca devient TRES dur : je n’avance plus, j’ai le cœur très haut et je sens que mes forces me quittent. Il faut lutter contre le vent, courir sur le sable qui a recouvert le bitume par endroit … Je prends cher … Et ralentis, inexorablement. Je subis littéralement la 2ème partie de course et finis en 23’ tout rond soit une allure de 13 km/h. Plus lent que mon dernier 10 Km et dans la douleur ? Aïe, y’a du boulot !

L’organisation est parfaite : à l’arrivée, on donne un petit code-barres préalablement imprimé par nos soins que des bénévoles scannent afin de nous classer. Le lendemain, je reçois un e-mail qui me donne  mon résultat : 47ème au scratch, 5ème femme et 2ème dans la catégorie « Femmes 25-29 ». Pas si mal ! I’ll be back … Et entraînée !

Emmanuelle
Team UR

Crédit photo : Rosey Leiper pour Aberdeen Parkrun

Article posté le 4 février 2014 à 14 h 00 min.

 

Un commentaire

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.