Ravitaillements : Produits industriels ou « fait maison » ?

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne: 4.7/5 (7 votes)

julien-jorro-recettes-trail-ravitaillements - 3

On le sait, l’alimentation est fondamentale en trail running et particulièrement en ultra. Mais que doit-on emmener dans son sac ? Des produits industriels ? Du « fait maison » ? Rencontre avec Julien Jorro, qui entre les deux a choisi… De ne pas choisir !

Bio express : Julien Jorro, 31 ans, jeune papa passionné et athlète du team Garmin. A l’aise sur les parcours techniques montagneux entre 50 et 100 km, il détient également un record personnel de 2h36 au marathon. Avant de venir au trail, Julien a pratiqué le vélo durant une dizaine d’années.

La cuisine de Julien

Julien Jorro a commencé par se faire uniquement sa propre cuisine.

« C’est mon mode de vie. Ca l’a toujours été d’ailleurs. Je suis issu d’un petit village dans la campagne Bigourdane (Hautes-Pyrénées), d’une famille d’agriculteurs, donc j’ai été initié à la nourriture maison, ‘’Made In jardin’’… Et puis je sais ce que je mets dedans et je peux y mettre les goûts que j’aime. Rien de tel que  de sentir le goût d’un aliment familier qui t’apporte un peu de chaleur, ça te rappelle la maison ! »

Ce qui ne veut pas dire qu’il s’oppose aux produits industriels.

« J’ai cette année un nouveau sponsor, STC Nutrition, qui fait des produits très intéressants et en plus c’est français. »

Pour le conditionnement, avantage aux produits du commerce

La difficulté à laquelle beaucoup de cuisiniers en herbe ont été confrontés, c’est le stockage de l’alimentation maison. Où mettre les gels, comment envelopper les barres. Il faut en effet que ce soit relativement hygiénique, et surtout que ce soit pratique à ouvrir ! Chacun y va de son astuce. Julien lui, a fait son choix lors des compétitions.

« En course, les produits commercialisés sont pratiques à transporter, pendant la course et avant, durant le voyage. »

En revanche à l’entrainement il utilise toujours des produits fabriqués à la maison : « j’aime bien me faire mes propres barres et mes propres gels malgré tout, et à l’entrainement l’emballage n’a que peu d’importance ! »

julien-jorro-recettes-trail-ravitaillements - 4

Comment doser ses propres produits ?

Certains calculent tout au gramme près, font des centaines d’essais. Julien lui est plutôt du genre à y aller à la louche.

« Je bricole complètement ! Je ne suis pas du tout à cheval sur les dosages. Comme le but est de faire des aliments énergétiques, on peut se lâcher sur les doses ! Je mélange plein d’ingrédients, je regarde lorsque la texture me va bien et hop j’emballe, et ça va direct dans la poche de mon Camelbak ! »

Certains diététiciens du sport y trouveront évidemment à redire. Julien Jorro lui, a visiblement trouvé la formule qui lui convient, et c’est tout ce qui compte.

Le « fait maison » plus cher ou moins cher ?

« J’ai la chance comme je le disais d’être soutenu par mes sponsors et mon Team (Garmin). Mais faire ses aliments soi-même, c’est très avantageux économiquement parlant. Quand tu vois le prix d’1kg d’avoine bio, de l’eau et du miel… avec ça tu peux t’en faire des barres ! »

julien-jorro-recettes-trail-ravitaillements - 2

Quelques recettes express « made by Jorro »

Pour un gel à faire très vite :

« Prenez une Soft Bottle (une gourde souple) : Une moitié d’eau de St-Yorre pour les minéraux et le bicarbonate anti crampe présents dedans. Une moitié de jus de fruit (orange ou raisin) / 3 cm de miel / Une pincée de sel de l’Himalaya (chlorure de potassium qui ne favorise pas la rétention d’eau). Et voilà ! »

Pour une barre maison crue express :

« C’est du « à peu près »… faites à l’œil, laissez-vous aller ! Dans un bol, remplir aux ¾ de flocons d’avoine / mettre une moitié d’un verre d’eau pour agglomérer les flocons / du miel ou du rapadura (c’est du sirop de canne à sucre à peine toasté, miam) / quelques raisins secs / un peu de purée d’amandes ou de noisettes . Malaxer le tout pour que ça fasse une boule assez dense qui ne coule pas. Vous en faites des portions bien tassées à mettre dans du papier film transparent et hop vous filez vous entrainer ! »

D’autres recettes sont disponibles sur le site de Julien.

Évidemment, il ne s’agit pas là d’établir une vérité, loin de là ! Plutôt de partager avec vous les pratiques d’un coureur sympa, naturel, et avec de beaux résultats. À prendre ou à laisser !

Propos recueillis par Kévin Blondelle

Article posté le 17 août 2015 à 13 h 31 min.

 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.