Le premier dossard

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne: 4.8/5 (4 votes)

Premier dossardCa fait maintenant plusieurs semaines que vous vous entrainez assidument, et l’envie d’épingler un dossard sur votre beau maillot vous trotte dans la tête. Vous le sentez, c’est le moment d’entrer dans l’arène.

A l’heure de choisir votre première course, il est légitime de se poser des questions :

-Quelle distance ? Plutôt route ? Chemin ? Course populaire ? Confidentielle ? …

Vous épluchez le calendrier des compétitions à venir et finissez par vous décider.  Au moment de valider l’inscription, vous êtes traversés d’un léger frisson.

Tout le monde s’accorde à dire que la distance idéale pour débuter en course à pied reste le 10 km. Effectivement, pour un coureur novice ayant pour seul but de boucler la distance cela ne nécessite pas une préparation trop contraignante. Ni trop court, ni trop long, ça reste abordable, même après seulement quelques semaines de pratique.

Certains débutants, souvent traités d’inconscients, préfèrent se jeter directement dans le grand bain et osent la distance reine, les mythiques 42.195 km que constituent un marathon. Savent-ils seulement à quoi ils s’attaquent au moment de relever ce défi un peu fou ? On ne s’improvise pas marathonien du jour au lendemain.

Les allergiques du bitume quant à eux choisiront plutôt une course nature assez courte et sans trop de dénivelé. On considère généralement que 100 mètres de dénivelé positif équivalent à courir 1 km supplémentaire sur le plat. Par exemple, un trail de 10 km avec 500 D+ correspondrait donc à parcourir 15 km sur le plat.

Vous pouvez débuter par une épreuve populaire. Le niveau y est généralement plus hétérogène, ce qui vous permettra de ne pas vous retrouver seul après quelques hectomètres. Courir en groupe sous les acclamations de la foule en délire pourrait vous être d’une aide très précieuse pour venir à bout de votre première course.

Les discrets et autres agoraphobes pourront toujours s’aligner sur la course de clochers du village voisin. Mais attention, on vous aura prévenu, le niveau des petites courses locales est souvent relevé, et pour passer incognito, il vaut parfois mieux être un anonyme parmi la foule que celui qu’on attend avant de fermer la porte du gymnase.

Quel que soit votre choix, vous allez vivre un moment unique dont vous vous souviendrez tout au long de votre vie de coureur. Préparez-vous, ne stressez pas, fixez vous pour seul objectif de finir la course, et surtout, prenez beaucoup de plaisir.

Sébastien Réby 

Article posté le 14 novembre 2013 à 11 h 11 min.

 

4 commentaires

  1. Surtout, faut pas oublier ses épingles pour accrocher le dossard 😉
    Par ailleurs, je suis toujours surpris quand je vois des gens venir à bout de leur premier marathon au bout d’un an de pratique de la course à pied. C’est pas impossible, à condition de parfaitement se préparer !

  2. Etant débutant dans la CAP, cet article me parle « vraiment » … J’ai également appris que 100 m. de D+ valait 1 km de plat …

  3. Débutant dans la CAP depuis 11 mois , ma première CAP officiel le 09 mars 2014 un 10 km objectif 50mn arriver a 49.12.depuis fait 2 semi un 3eme samedi et un 12 km.

  4. Pour ma part, j’ai débuter la CAP en avril 2014 en duo avec ma femme. Première course officielle en mai 2014 dans la commune voisine, puis les 10km l’équipe en juin plus rien jusqu’à fin septembre avec la course du souffle et les 10km paris centre le week-end suivant. Dernière course en date le 11/11/14 avec Les Bacchantes. La prochaine en décembre dans ma commune pour 8km. Enfin, prochain défi, le semi de Paris en mars 2015.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.