Mizuno Wave Rider 19 : Le test

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne: 3.2/5 (131 votes)

mizuno-wave-rider-19-test-avis - 7

Chez Mizuno comme ailleurs, nouvelle année rime souvent avec nouveau modèle, et la Rider n’échappe évidemment pas à cette règle. C’est pourquoi il nous semblait intéressant de vous proposer ce test de la Mizuno Wave Rider 19.

La Rider fait souvent office de référence dans la catégorie des chaussures de running polyvalentes. Il s’agit d’un modèle incontournable, un best-seller de chez Mizuno, et cette version 19 semble s’inscrire dans la même lignée. Il ne fallait donc pas s’attendre à une révolution par rapport à l’édition précédente, simplement à quelques ajustements et améliorations.

Mais avant d’entamer le test de la Mizuno Wave Rider 19, nous vous proposons de jeter un oeil sur l’ensemble de la gamme Rider depuis son lancement. Un retour en arrière qui permet de constater l’évolution permanente que subissent nos chaussures de running depuis quelques années !

L’histoire de la Mizuno Wave Rider

L'ensemble de la gamme Mizuno Rider depuis le lancement du premier modèle

L’ensemble de la gamme Mizuno Wave Rider depuis le lancement du premier modèle

Rider 19 : Premières impressions

Au premier coup d’œil, on sait qu’on a affaire à une Mizuno, il n’y a aucun doute. Le style de la marque nippone est immédiatement identifiable sur cette Rider 19. Le confort d’accueil est plutôt satisfaisant, sans pour autant être hyper moelleux. La chaussure est assez rigide sur l’arrière, au niveau du talon, ce qui contribue au bon maintien de l’ensemble du pied.

L’avant de la chaussure, quant à lui, est suffisamment large pour accueillir l’ensemble des doigts de pied sans les comprimer, ce qui est plutôt appréciable, il faut l’avouer.

Un seul petit reproche, qui pourrait sembler anecdotique : Les Rider 19 sont livrées avec des lacets un peu beaucoup trop longs ! Un double nœud suffit à peine à éviter de se prendre les pieds dedans, dommage ! Il est maintenant temps de voir ce que ça donne sur le terrain.

mizuno-wave-rider-19-test-avis - 3

Le test de la Mizuno Wave Rider 19

En pleine préparation marathon, que ce soit sur la route, sur la piste ou sur chemins tracés, il ne m’aura pas fallu très longtemps pour me faire un avis sur cette nouvelle Rider 19.

La Mizuno Wave Rider 19 a le confort ferme d’une grosse berline allemande, ce qui dans le cas présent s’avère être un véritable compliment ! Certains pourront regretter ce côté un peu rugueux, qui fait pourtant tout l’intérêt du modèle, tant l’offre pour ce type de chaussure se raréfie. Ici pas de fioritures, la Rider 19 a du répondant et propose un mix amorti / dynamisme vraiment intéressant.

mizuno-wave-rider-19-test-avis - 4

Des caractéristiques qui procurent une certaine polyvalence à la Rider 19 ! Cette chaussure plutôt typée longue et moyenne distances trouve sa pleine puissance dès que le rythme se fait plus soutenu. A basse vitesse, on a comme l’impression que la chaussure tape un peu (surtout sur l’avant pied), effet qui a tendance à s’estomper au fur et à mesure que le rythme augmente.

Sans être une fusée, la Rider 19 s’en sort très bien durant les séances de qualité, même sur la piste. L’accroche est excellente, même sur route humide. Sur chemins tracés et roulants, la Rider 19 reste stable et agréable. Même si elle n’est pas conçue pour ça, il faut tout de même éviter de sortir des sentiers battus, au risque de très vite toucher les limites de la chaussure.

Même si la Mizuno Wave Rider offre une large plage d’utilisation, elle reste de mon point de vue idéale pour se préparer et courir sur semi, marathon et bien au-delà !

mizuno-wave-rider-19-test-avis - 8

Bilan du test de la Rider 19

La Rider 19 est un couteau Suisse d’une polyvalence redoutable. Bien sur, tout cela nécessite de faire des compromis. Avec la Rider 19, Mizuno fait le choix de proposer une chaussure de running aux performances bien plus qu’acceptables dans des domaines pourtant difficilement compatibles. Confort, amorti, dynamisme, maintien, cette Mizuno Wave Rider 19 est décidément très séduisante. Alors s’il ne fallait en retenir qu’une, ce serait peut-être celle-là !

mizuno-wave-rider-19-test-avis - 1

Notes de la Mizuno Wave Rider 19

  • Esthétisme : 8/10
  • Dynamisme : 8/10
  • Confort : 8/10
  • Stabilité : 9/10
  • Accroche : 8/10
  • Rapport qualité / prix : 8/10

BanniereTestProduit-2-1

Article posté le 23 février 2016 à 15 h 08 min.

 

12 commentaires

  1. Pas mal ces chaussures aux couleurs de Globe Runners 😉

  2. merci pour le test par contre les lacets ne sont pas trop long pour ceux qui utilise comme moi le dernier trou avec un laçage marathon ou noeuds marathon beaucoup plus confortable au niveau serrage sur le dessus du pied , évite de serrer trop fort avec un bien meilleur maintien du pied
    pour ceux que ça intéresse taper noeuds marathon dans Google et vous trouverez

  3. Si je peux apporter mes sensations:
    je cours en nike et mizuno.
    Je viend de faire 2 sorties de 18k avec les riders 19 .
    C’est ma 1er paire de riders , toujours couru avec des modèles inférieurs (wave inspire , wave advance).Avec les précédents modèles je sentais les chaussures qui « tapent »les 3,4 premières sorties et même le 1er kilomètre ensuite.
    Avec les riders un amortis parfait pour moi a »a la nike voméro ou pegasus » aucun besoin « de roder ».
    Je pars donc tranquille dans de vrais chaussons par contre ce que je trouve super c’est qu’a l’accélération la chaussure deviens plus ferme, « moins molle »elle renvoie mieux que mes nike par exemple ;j’ai l’impression de courir avec 2 chaussures bien différentes selon la vitesse :souple et amortissante lors des sorties cool , plus dynamiques lors des sorties rapides (tout en restant confortables) Je pense avoir trouvé la chaussure idéale pour moi. Sportivement

  4. J’utilise des Wave rider depuis la 15. Je n’ai pas encore testé les 19, j’en suis à ma troisième paire de 18. Le souci de cette gamme c’est à mon avis la durée de vie en km qui est assez faible.
    Au bout de 500 km on ressent déjà des petites douleurs inhabituelles en fin d’entrainement, et à 700 km elles sont mortes.

  5. Je viens de renouveler mes Mizuno Wave Fortis 6 par les Rider 19 que je n’ai pas encore « salies » car achetées hier ! Mes Fortis 6 ont 2 ans et 450 kms au compteur et je trouve qu’elles sont en fin de vie. Qu’en pensez-vous ? Quelle est la durée moyenne d’utilisation constatée par vous en années et ou kms , avant qu’il faille les renouveler ? Je fais 1.90 m et 74 kg. Merci d’avance pour vos réponses

  6. Douleurs insupportables sous l’avant pied au bout de 4-5 kms, perte de sensibilité des orteils imposants de les poser pr recuperer de cette paralysie. Défaut d’une série? (J’avais des rider 17, Ct de vrais chaussons!)

    • Je n’ai pas ressenti de douleurs particulières à quelque endroit que ce soit. J’ai fait 50 kms sur 1 mois à raison de 2 sorties de 5 kms par semaine ce qui n’est pas beaucoup mais me permettent de penser qu’elles sont suffisamment performantes pour l’amateur que je suis.

    • Exactement le même problème que vous Fab ! Pourtant, je cours en Rider depuis un moment, et mes vieilles 18 que j’ai reprises depuis sont parfaites… j’ai insisté en pensant que j’avais mal lacé mes chaussures, ou que mes orteils se prenaient dans les chaussettes. J’ai changé mes parcours, et je suis même allée jusqu’à changer mes chaussures de ville en pensant que c’était elles qui étaient responsables… mais non. Je crois que nous sommes tombés sur une série qui présente un défaut.

  7. J’ai acheté des rider 19 en janvier dernier, 2 sorties de 10 km par semaine. Une catastrophe elles sont foutues, tout le devant se déchire, la toile des 19 ne résiste pas du tout.
    J’achète des Mizuno depuis plus de 10 ans mais là c’est la dernière paire. Une honte vu le prix!!

  8. Transfuge de chez NB suite à quasi-impossibilité de trouver des largeurs 2E, j’ai découvert les wave riders depuis maintenant 3 ans. J’ai commencé par la série 18 à raison de 2 paires par an (2500 km/an) : rien à redire (de vrais pantoufles) sauf le dessus du pied droit que mon gros orteil trouait systématiquement au bout de 7 à 800 kms. Je suis maintenant à ma 2ème paire de WR19 et ce n’est que du bonheur : très bon amorti, maintien impec. de la cheville et … plus de trou sur le dessus du pied droit (le mush a été renforcé sur la 19). L’usure est régulière, le chausson a bien évolué. Seuls bémols : ce lacet un peu long, c’est vrai et sur les 1ères sorties, les gros cailloux se calent dans le trou sous le talon. mais ce n’est vraiment rien à côté de tout ce que ces chaussures m’apportent à l’entrainement, sur 10 km route, en semi ou sur marathon. Longue vie à la 19 !

  9. Bonjour
    Je vais faire mon première marathon futuroscope fin mai et je ne sais pas quel paire de chaussure acheter entre des Saucony Triumph ISO 3 M ou Mizuno Wave Rider 20 M . Je pèse 76 kgs et je mesure 1,75 metres avec foulée universelle .
    pouvez-vous m’aider stp merci d’avance

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.