Les coureurs de nos régions : Corinne De Parseval

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne: 5.0/5 (1 vote)

corinne-de-parseval-interview-coureurs-de-nos-regions - 1

Bien connue des coureur(se)s Haut-Alpins, je vous propose aujourd’hui de faire plus ample connaissance avec Corinne de Parseval. Cette maman hyper active est non seulement une athlète talentueuse capable de terminer de nombreuses courses relevées sur le podium, mais est également une personnalité très appréciée par sa gentillesse, son sourire, sa disponibilité…

A 44 ans, ce petit bout de femme se lance dans un challenge hors norme : le Marathon des Sables avec pour objectif de finir dans le top 10 de la course ! A quelques heures du départ, elle a accepté de répondre à mes questions pour Globe Runners.

Salut Corinne, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je me présente, je suis Corinne de Parseval, j’ai 44 ans, j’habite les Hautes-Alpes, plus précisément à Gap depuis plus de 3 ans. Je vis en couple et j’ai deux filles, Manon 14 ans et Marine, 10 ans.

Quel a été ton parcours sportif ? Comment es-tu venue à la course à pied ?

J’ai fait de la natation au niveau national jusqu’à l’âge de 16 ans, puis je suis passée au triathlon, où j’ai intégré l’équipe de France junior. Je l’ai quittée quelque années plus tard, mais après mes 2 grossesses, j’ai repris la pratique et j’ai intégré une équipe de division 1, afin de concourir avec les meilleures Françaises.

Je suis venue à la course à pied car c’était mon point faible : je sortais de l’eau dans les premières, je maintenais le rythme à vélo et je me faisais reprendre sur la partie course à pied, frustrant ! Il m’a fallu quelques années pour aboutir à un tel niveau de pratique.

Quel est ton terrain de prédilection, quel format de course te convient le mieux ?

J’aime le trail mais pas trop technique, surtout dans les descentes. Les distances que j’affectionne sont celles aux alentours de 30 à 50 km.

Quel est ton parcours préféré ?

Je n’ai pas de parcours préféré, je m’adapte en fonction de là où je me trouve ; à Paris je cours dans les parcs ou sur les quais de Seine, à Gap les sentiers ou Charance.

Pratiques tu d’autres sports ?

Oui, je continue à faire de la natation et du vélo ainsi que quelques cours de fitness (mais le step est pour moi un monde irréel!!!)

Quelles sont les principales qualités qui te caractérisent comme coureuse ? Et les défauts ?

Je dirais la force mentale, assiduité, courage, générosité. Du point de vue des défauts j’ai tendance à être colérique et impatiente.

corinne-de-parseval-interview-coureurs-de-nos-regions - 2

Quels sont tes meilleurs souvenirs en course ? Et les pires ?

Mes meilleures souvenirs : mon titre de championne de France en triathlon et aquathlon, et ma victoire au challenge Trail 05.
Le pire : Le trail le lac les aiguilles de l’Ultra-Champsaur l’année dernière où j’ai cru que j’allais mourir !

Quelle est la course que tu préfères ?

La course que je préfère : toutes celles dont je prends le départ, c’est magique et je me dis que c’est une chance d’être là.

De quelles performances es-tu la plus fière ? (en course ou dans la vie)

Je suis fière de la course à pied car quand j’ai commencé en triathlon, c’était mon point faible, je courais 55′ au 10km. Puis grâce à ma ténacité, j’ai réussi à transformer un point faible en un point fort, mon record personnel sur 10km est descendu à 37’10 au bout de 3 ans de piste, de cross, de route.

Tu vas participer au marathon des sables, comment as tu eu envie de faire cette course ? Quels sont tes objectifs ?

C’est un rêve de gamine ! J’ai vu des images de cette course à la télévision, c’était incroyable. Je me disais, un jour je serai sur la ligne de départ ! Et depuis que je suis sur Gap, vu les entrainements que je fais, les trails, les dénivelés, et que je suis encore en forme, je me suis dit c’est maintenant ! Je n’ai pas pu m’inscrire pour l’édition 2015 dont les inscriptions ont été closes très tôt, ce qui m’a laissé le temps de bien me préparer.

J’ai envie de faire cette course dans les meilleures conditions physiques et de terminer dans les 10 premières féminines.

Comment t’y prépares-tu ? Comment se compose ta semaine type d’entrainement ?

C’est un gros objectif, un rêve de gamine, depuis 3 mois, je fais deux entraînements par jour en suivant un programe concocté par Laurent Beuzeboc et j’essaye de ne rien laisser au hasard.

Je fais quatre séances de course à pied par semaine, avec bien sur du seuil, du fractionné… A cela s’ajoute une séance de natation, une séance de vélo, de la PPG (préparation physique générale) et une fois par semaine je m’octroie un jour de repos.

Observes-tu des périodes de repos, des semaines sans courir ? Comment est-ce que « tu coupes » ? Que fais tu quand tu ne cours pas ?

Après avoir couru le Gap’en cimes début octobre, j’ai pris un mois de repos pour récupérer de la saison. Ensuite avant une course, je me repose complétement trois jours avant, siestes, massages, quand je ne cours pas, je suis « Super Maman ».

Comment gères tu la diététique, au quotidien et pour cette course ?

Je suis accro au chocolat donc c’est compliqué ! J’essaye de faire au mieux des repas équilibrés, au moins trois par jour. Et pour la course j’ai prévu des repas lyophilisés, des barres toutes les heures et des boissons énergétiques. L’organisation nous demande d’emmener 2000Kcal/jour, je serai au plus près 14 068 pour 7 jours.

corinne-de-parseval-interview-coureurs-de-nos-regions - 3

Cette course se fait en autonomie, seule l’eau est fournie par l’organisation, qu’emmènes tu dans ton sac ?

Dans mon sac:
– repas pour 7 jours : 3.61 kg
– tenue de bivouac,
– popote,
– sac de couchage (0.5 kg),
– soins pharmaceutiques et d’hygiène
– le matériel obligatoire demandé par l’organisation (couverture de survie, aspi venin, miroir, boussole…).

Quel poids fera t il ?

A la pesée il fera aux alentours de 7kg500 mais le jour du départ, je n’aurai plus le poids du 1er petit-déjeuner, il fera donc 6kg800 (sans l’eau).

corinne-de-parseval-interview-coureurs-de-nos-regions - 4

Comment ta famille et tes proches vivent cette aventure ? Que pensent-t-ils de ce défi ?

Mon compagnon a confectionné tous les sacs de nourriture, et organisé le rangement, mes filles appréhendent un peu mais souhaitent que je sois dans les meilleures. Ils pensent cependant tous que je suis folle !

Quels sont tes principaux soutiens dans cette aventure ?

Le magasin Endurance Shop de Gap, : Caro et Gilles m’ont énormément aidé pour trouver le matériel le plus approprié pour la course (sac, duvet, guêtres…). Le conseil général des Hautes-Alpes et tous mes ami(e)s coureurs qui s’entraînent à mes côtés, mes collègues de la piscine Jean Taris, et ma famille bien sûr.

Après le marathon des sables, un nouveau défi ? ou la retraite ?

Après le MDS, je poursuis les courses du challenge 05, en septembre je serai au départ des championnats de France de trail long et après j’arrête… (enfin je continuerai à m’entretenir.)

Quelle question aurais tu aimé que je te pose ? et la réponse ?

La question; Comment me voit-on de l’extérieur?
La réponse: Comme quelqu’un de simple et de naturel.

Merci pour ta disponibilité. Vous pouvez suivre les aventures de Corinne sur sa page facebook ici

Article posté le 9 avril 2016 à 6 h 59 min.

 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.