La victoire oui mais … sans les honneurs !

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne: 5.0/5 (1 vote)

une-victoire-sans-podium-trail-saint-jacques - 1

Sujet du Bac philosophie option course à pied : « Toute victoire doit-elle être saluée par un podium ? » Car ce week-end c’était LA course de l’année pour moi ! Le défi que je m’étais lancé : parcourir 102 km au Grand trail du St Jacques ! Un souvenir qui laissera un petit gout d’inachevé … 

Comme pour beaucoup de coureurs ma préparation ne fut pas aussi parfaite que je le souhaitais, petite blessure, soucis personnels, gros coup de mou… Bref autant dire qu’au départ j’étais tout sauf sereine, mais bien décidée à profiter un maximum de la course, de l’ambiance, et à tenter l’aventure !

Pour autant, la course se déroulera plutôt bien grâce à la présence à mes côtés d’un autre coureur (merci David pour ses merveilleux moments) qui m’aidera à surmonter mes coups de mou. Ma compagne prendra le relais pour m’accompagner sur les derniers km, alors que les jambes dures et l’estomac en vrac rendent la course difficile.

Les bénévoles, le public, les autres coureurs aussi me porteront dans leurs encouragements, tout au long du parcours et dans la montée finale. Alors que je pensais que la ligne d’arrivée serait quasi déserte vu l’heure tardive (20h30, oui il m’aura fallu 15h10 pour boucler le parcours), je suis surprise par le nombre de personnes présentes, beaucoup de femmes, et par leur engouement. Les applaudissements sont nourris, les mots chaleureux, beaucoup me tendent leur main que je viens taper, je les remercie !

L’animateur m’annonce, Hélène Froussard, vainqueur de l’ultra du Saint Jacques après 102 km de course ! Je savoure, cette montée main dans la main avec ma moitié avant de m’élancer en courant pour les derniers mètres.  Le temps de récupérer dans les bras de Julie, j’ai droit à une mini interview, c’est ma minute de gloire, je ne la boude pas…

Direction l’hôtel de Région où se tenait le village, il est désormais désert… les stands ont été démontés je n’aurais même pas la possibilité de prendre une bière ! Je retrouve tout de même quelques coureurs ! Je pars récupérer mon sac vestiaire, un organisateur est là : « Hélène Froussard, vous êtes la 1ère de l’ultra, je vous remets votre lot ! » Il est sympa on papote un peu et j’ai même droit à une bière en rab !

helene-froussard-team-UR - 2

Je ne sais pas où en est la course derrière moi, on entend pas ce qui se passe sur la ligne… Je n’aurais donc pas le plaisir de recroiser les 5 autres femmes qui sont venues à bout de cette course, pas le plaisir d’échanger quelques mots avec elles…

Les podiums étaient prévus à 17h30, il faut dire qu’il y avait plusieurs courses (14 – 32 -47 – 70 – 102 km). L’an dernier déjà j’étais arrivée quelques minutes avant de monter sur la 2ème marche du podium, la 3ème avait du continuer à courir jusqu’au podium après avoir franchi la ligne ! Cette année encore, seuls les quatre premiers athlètes du grand parcours sont montés sur le podium (le 5ème n’était pas arrivé), quand aux femmes j’espère que toutes ont pu recevoir leur lot amplement mérité !

Certes il est compliqué de faire attendre, parfois longtemps, les coureurs… mais surtout je dirais les officiels et autres sponsors pour les podiums ! Les premiers hommes sont arrivés à 18h et ont à peine eu le temps de souffler et de récupérer avant la cérémonie ! Etant arrivée 3h30 après les vainqueurs, je comprends tout à fait qu’ils aient eu envie de repartir chez eux gouter un repos bien mérité ! Certaines courses ne font les podiums qu’après l’arrivée du dernier coureur… au risque que les premiers soient déjà repartis ! D’autres s’en tiennent à l’heure fixée, quitte à avoir un podium incomplet, une partie des lauréats n’ayant pas encore franchi la ligne !

Alors j’avoue que je n’avais pas envie d’attendre minuit et le dernier coureur pour repartir du Puy en Velay, mais ce serait sympa que les organisateurs trouvent une solution qui permettrait de faire des podiums complets afin de respecter les coureur(se)s, quitte à se passer des officiels ! Et si la logistique ne permet pas de faire un podium digne, alors pourquoi ne pas remettre les prix sur la ligne d’arrivée ? Avec le public c’est plus sympa qu’au fin fond d’une salle où peut être certains athlètes n’iront même pas…

En tout les cas, un grand bravo à tous les finishers de cette course !

Article posté le 17 juin 2016 à 9 h 07 min.

 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.