Finland Run Trip, une nouvelle folle aventure

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne: 5.0/5 (3 votes)

run-trip-finland-stephane-abry - 1

Ma vie est ainsi faite, sans aventure, je m’ennuie et les jours me paraissent fades. Heureusement l’appel de l’asphalte retentit assez vite. Il m’aura suffi de voir quelques photos sur le web et de visionner un film bas de gamme qui retrace un road trip en Finlande, pour que je me mette des images en tête.

Et tout à coup, ça vibre en moi, j’ai un doux ressenti qui me procure une envie folle de passer à l’action ! Il me semble que l’on appelle cela : la motivation !

J’ai donc fait un rêve… je veux maintenant le réaliser : traverser la Finlande en courant !

Finland Run Trip

Pour faire simple, je vais débuter mon run trip à partir d’Helsinki et remonter jusqu’au nord-ouest de la Finlande (Karigasniemi). Environ 1200 km de goudron sous forme de lignes droites vallonnées. Autant dire toute la course que j’aime … elle vient de là …

Ensuite je pousserai encore la machine sur quelques kilomètres (environ 280 km) jusqu’au Cap Nord (Nordkapp) sur l’île Mageroya. A cet endroit je pourrai dire que je l’ai fait.

Le parcours sera d’environ 1500 km pour 1200 mètres de dénivelé positif… oui que 1200 mètres ! Autant dire un tracé bien roulant !

Ce Finland Run Trip est programmé pour l’été 2017. L’année 2016 me servira de transition et me permettra de tenter quelque chose qui me tient à coeur : renouer avec le format 24 heures. J’aimerais bien ajouter une vingtaine de kilomètres à ma marque personnelle qui est de 200 kilomètres.

2017 parait loin mais quand on organise un tel périple, dans nos têtes « c’est déjà demain ». Ce n’est pas l’entraînement qui prendra le plus d’énergie. L’essentiel de la préparation sera d’étudier le tracé, trouver de quoi honorer le budget, faire un choix de véhicule suiveur (certainement un camping-car) etc… La logistique est donc la part essentielle du projet.

Vers l’infini et au-delà

« On dit » qu’il faut au moins 5 ans d’ultramarathon pour commencer à comprendre et se sentir à l’aise avec cette discipline. Au bout de 7 ans de pratique je sais maintenant ce qui me plait et ce que j’ai envie de réaliser, de vivre. Pour ce nouveau projet je me donne une fourchette de jours mais je souhaite avoir la liberté de pouvoir courir 1 ou 2 journées de plus si le coeur m’en dit.

Après avoir couru de Sion jusqu’à Paris en 2008, réalisé le Tour de Suisse en Courant en 2015, je me réjouis de me lancer dans ce nouveau projet et j’ai déjà hâte de faire des rencontres, de m’en mettre plein les yeux et de courir sur ces longues lignes droites finlandaises ! Pour le moment je vais déjà apprendre à saluer, ça peut servir : Huomenta !

Article posté le 4 août 2015 à 16 h 15 min.

 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.