Comment devient-on coureur solidaire ?

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne: 4.5/5 (6 votes)

CédircCela fait maintenant près d’un an que j’ai débuté la course à pied. C’est sans aucune prétention que je pratique cette activité et je me revendique davantage joggeur du dimanche que runner performer. Quoi qu’il en soit, la course à pied a pris une part importante dans ma vie et je dois bien l’avouer, j’imagine à présent bien mal ma vie sans elle.

J’apprécie tout autant les séances d’entraînement solitaire qui me permettent d’évacuer le stress et les tracas du quotidien que les footing en groupe ou encore les compétitions du dimanche matin.

Je dois d’ailleurs remercier Greg – membre du team UR – qui m’a fait découvrir sa passion pour l’ultra et la course à pied à travers son blog et les discussions passionnées pendant les pauses café. J’apprécie particulièrement ses récits de course toujours empreints de partage et d’humilité. Autant vous dire que J’ai pris goût à ce sport avant même de le pratiquer, simplement à travers ses histoires.

Pourtant pour être tout à fait honnête, en tant que fervent défenseur du sport collectif (du ballon rond principalement), de ses valeurs de solidarité, et d’esprit d’équipe, j’ai d’abord émis quelques réserves sur les valeurs véhiculées par un sport individuel comme le running. Mais Le temps et l’expérience des rencontres runnistiques m’ont confirmé toutes les vertus humaines que Greg a pu m’évoquer. C’est aujourd’hui avec beaucoup de plaisir que je partage quelques joggings avec des collègues ou amis, que je participe ou que j’accompagne lors des compétitions du dimanche. La convivialité et la solidarité qui émanent de ces rendez-vous en font des moments privilégiés d’échange et de partage.

Pour aller plus loin dans ce sens, je prends encore davantage de plaisir lorsque les courses auxquelles je participe sont organisées au profit d’associations (le téléthon, les restos du cœur, les hôpitaux…). Cela en est même presque devenu pour moi LE critère de sélection de ma prochaine course ! C’est donc assez naturellement que je me suis demandé si je ne pouvais pas allier plaisir et solidarité, autrement dit contribuer à une association lors de la pratique de mon activité sportive. L’idée de participer au milieu associatif me démange depuis quelques temps déjà et je trouve que le monde de la course à pied est un terrain tout à fait propice pour cela.

C’est en accompagnant Alain, l’oncle d’Emilie (ma compagne) lors des foulées des associations d’Orléans que j’ai aperçu parmi les coureurs du dimanche un individu remarquable portant un beau nez rouge et un tee-shirt aux couleurs de l’association le rire médecin. Je crois que c’est à ce moment, sans en avoir encore pleinement conscience, que l’aventure a commencée. Je n’ai alors cessé d’y penser, et c’est un peu plus tard, après quelques recherches sur internet que j’ai découvert plus en détail l’association Le Rire Médecin

Le slogan de l’association, « s’amuser à l’hôpital c’est drôlement important » résume assez bien l’objectif de celle-ci: Redonner le sourire aux enfants hospitalisés et leur rendre l’espace de quelques instants, l’insouciance que leur douloureux quotidien a fait disparaître. Tout cela résonne en moi et je crois que le fait d’être papa d’un petit garçon de 2 ans n’y est pas étranger. Aussi la perspective d’apporter ne serait-ce qu’un soutien me plait bien et je décide de me lancer: je veux devenir ambassadeur sportif de l’association!

Après quelques échanges de mails avec l’association, je suis invité chaleureusement à venir récupérer ce qui sera le symbole de mon nouveau rôle, le nez et le tee-shirt rouge. Ma mission en tant qu’ambassadeur est simple: représenter l’association lors des courses auxquelles je participerai et récolter quelques fonds à son profit.

A ce sujet vous pouvez me soutenir dans ma démarche en partageant ma page Alvarum et en donnant quelques euros si vous le souhaitez. Sachez que 15€ permettent à un enfant hospitalisé de profiter de la visite d’un duo de clowns.

C’est donc avec beaucoup de fierté et d’humilité que mon aventure commence aujourd’hui…

Cédric GUILLAMBERT

Article posté le 2 mai 2014 à 16 h 29 min.

 

Un commentaire

  1. Félicitations ! La course à pied et la solidarité ça va bien ensemble.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.