Vers une interdiction de la musique en course ?

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne: 4.4/5 (14 votes)

Interdiction musique course

Le Landerneau de la course à pied est en ébullition, voilà qu’on parle d’interdire la musique en compétition. La décision (si elle était adoptée) risquerait de bousculer les habitudes de nombreux coureurs.

L’information se propage à une vitesse folle dans la communauté running, notamment sur les réseaux sociaux. Les réactions sont vives. On avance même des chiffres vertigineux. Mais attention, il ne faut pas toujours croire ce qu’on peut lire ici ou là.

Tout est parti d’un reportage diffusé sur une grande chaine de télévision privée le weekend dernier. Dans son commentaire, la journaliste annonce que la FFA (Fédération Française d’Athlétisme) vient d’interdire l’usage de la musique en compétition. Toujours selon le sujet diffusé dimanche, le simple fait de porter des écouteurs pourrait accroitre de 15% les performances d’un coureur. La musique plus forte que l’EPO, bah voyons !

Vous avez déjà vu les kenyans courir un marathon avec un lecteur MP3 ? Il suffirait de courir en musique pour descendre sous la barre symbolique des deux heures au marathon ? Curieux que personne n’y ait pensé avant !

Le deuxième argument évoqué dans ce « fameux » reportage : la sécurité des coureurs. C’est important la sécurité, il ne faut pas rigoler avec ça, surtout au journal télévisé. Les compétitions ont lieu la plupart du temps sur des routes fermées où il est tout de même assez difficile de se mettre en danger.

Dans ce cas, la logique voudrait plutôt qu’on interdise le port des écouteurs à tous les coureurs citadins qui doivent parfois slalomer sur les trottoirs ou traverser des carrefours dangereux pendant leurs entrainements.

Nous avons contacté le service juridique de la FFA pour avoir confirmation ou non de l’interdiction de l’usage de la musique durant les compétitions hors stade. A ce jour, il n’y a eu aucune modification des règlements dans ce sens.

l’IAAF interdit depuis longtemps la possession ou l’utilisation dans l’arène de caméscopes, magnétophones, radios, lecteurs de cassettes ou de CD, téléphones portables ou tout appareil similaire. D’après nos informations, cela ne concerne donc pas les courses hors stade.

Indépendamment du fait que cela soit autorisé ou non par la FFA, l’usage d’un appareil diffusant de la musique peut être interdit par l’organisateur d’une course. Cela doit être stipulé dans le règlement de l’épreuve. Cela ne découle en rien d’une directive générale applicable par tous.

Beaucoup de bruit pour pas grand-chose finalement. Les coureurs mélomanes ont encore de beaux jours devant eux. La seule chose à retenir de cette histoire c’est peut-être de changer de chaîne voire d’éteindre la télévision et de sortir courir, avec ou sans musique.

Article posté le 12 mars 2015 à 11 h 22 min.

 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.