TomTom Adventurer : le test

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne: 3.1/5 (161 votes)

test-tomtom-adventurer-avis - 6

Avec l’Aventurer, TomTom tente clairement de séduire les traileurs et autres passionnés de sports outdoor en proposant une montre GPS polyvalente dont les caractéristiques semblent plutôt séduisantes. Voyons ce qu’il en est maintenant après plusieurs semaines de test sur le terrain.

TomTom Adventurer, la dernière née de l’éditeur de GPS a fait l’effet d’une bombe à l’occasion de l’IFA 2016 à Berlin. GPS, altimètre barométrique, boussole ou encore cardio fréquencemètre, ce condensé de technologies regroupe une multitude de capteurs qui lui permettent de mesurer tous types d’activités.

Avec la montée des prix des montres outdoor, la TomTom Adventurer semble à première vue être une alternative économique de qualité. En quelques mots, la TomTom Adventurer c’est :

  • GPS intégré
  • Altimètre barométrique
  • Capteur cardiaque au poignet
  • Modes adaptés aux sports outdoor
  • Lecteur bluetooth intégré, mémoire 3Go
  • 24h de suivi en mode randonnée
  • Détection auto des remontées mécaniques (ski)
  • Visualisation des parcours sur carte
  • Étanche à 40m
  • Tout cela pour moins de 300€

La grosse nouveauté de cette montre est l’intégration du lecteur audio Bluetooth ! Plus besoin de son téléphone en brassière ou à la taille pour avoir ses musiques préférées sur soi.

test-tomtom-adventurer-avis - 7

Comme son nom l’indique, l’Adventurer cible les accros aux sports outdoor mais possède aussi des modes indoor : Vélo ou randonnée, gym, home-trainer, tapis de course ou natation, ski ou course.

Tous les outils sont concentrés dans ce boitier compact et rigide. On retrouve les indications d’altitude, de dénivelé, le degré de la pente, les distances parcourues, compteur de pas et les calories brulées grâce au capteur cardiaque intégré ! 5 zones de cardio-trainning dans lesquelles travailler pour progresser. Un coaching personnalisé est aussi présent sous la forme d’un coach vocal intégré lorsque l’on utilise les écouteurs. Un must pour se surpasser !

La fonction GPS (cœur de métier de Tomtom) accompagnée du suivi en temps réel permet aux coureurs et aux randonneurs de ne plus se perdre en montagne et de revenir très facilement sur leurs pas. On peut voir en temps réel le parcours réalisé avec réglage de l’échelle (1km/100m).

Sachez également que cette montre est étanche jusqu’à 40 m, pour vos entrainements aquatiques. En revanche, l’autonomie est véritablement le point faible de cette montre : 10 heures en mode GPS et 20 heures en mode Randonnée. Cela diminue encore si on utilise le cardio… et ne parlons pas du lecteur MP3.

Bannière GR montre 2

Test complet TomTom Adventurer

Ce test a été effectué avec une montre TomTom Adventurer sous maj 1.3.204 (janvier 2017)

Les caractéristiques essentielles de cette montre sont, le capteur cardio intégré au poignet, un GPS avec altimètre barométrique, des modes multisports indoor et outdoor, un lecteur MP3 Bluetooth intégré, le tout pour un prix très attractif.

Les +

  • Système cardio au poignet
  • Synchronisation Bluetooth avec le téléphone
  • Nombreux modes sport pré-enregistrés
  • Localisation GPS rapide
  • Lecteur MP3 3Go intégré

Les –

  • Autonomie de la batterie (10h sous GPS sans cardio)
  • Peu d’informations sur chaque écran
  • Joystick peu pratique pendant un effort
  • Résolution écran faible

Le marché des montres GPS étant très concurrentiel, les constructeurs n’ont aucun état d’âme à nous sortir des montres non abouties qui seront complétées par des mises à jour. Le site web de TomTom MySports a subi de nombreuses améliorations mais il y a encore du travail. Je pense notamment au fait de pouvoir programmer une séance VMA sur son Smartphone pour le charger sur sa montre via Bluetooth.

Pour ce qui est du cardio poignet et de sa fiabilité, c’est un peu comme la plupart des constructeurs, il faut bien serrer pour avoir un relevé non faussé. La transpiration et les poils étant souvent les principales raisons d’une valeur erronée.

Esthétiquement parlant elle est bien finie. L’affichage XXL, le joystick, le bracelet, je n’ai pas grand chose à redire de ce côté là… même si je suis plus pour le All Black que le bicolore !

test-tomtom-adventurer-avis - 3

Alors pourquoi choisir cette TomTom plutôt qu’une autre dans cette gamme de prix ? Peut-être pour se séparer de la ceinture cardiaque et profiter du lecteur MP3 intégré. En tout cas, c’est ce qui me plaît par rapport à ma Suunto Spartan.

TomTom Adventurer et course à pied

GPS – Le capteur GPS embarqué dans cette montre utilise la technologie GPSQuick de TomTom. Ce système permet de localiser rapidement la montre et c’est particulièrement pratique pour les citadins comme moi (où les signaux passent mal).

Affichage – La résolution de l’écran étant faible, le nombre d’informations affichées sur un écran sont au nombre de 3 (ce qui est peu) : Allure moy, temps, distance… et tout cela sans les unités affichées. On ne sait finalement plus trop ce qu’on regarde, à savoir la distance ou l’allure ?

test-tomtom-adventurer-avis - 2

Connectivité – Pour ce qui est de la connectivité il suffit d’installer l’application MySports Connect sur votre ordinateur (PC/Mac) ou votre SmartPhone (connexion via bluetooth) très pratique lorsqu’on est pas à la maison. Compatible avec la plupart des applications de course telles que Strava, Nike+, Runkeeper, MapMyFitness, Jawbone… je partage mes sorties sur Strava et la connexion avec le téléphone se fait parfaitement (bien mieux qu’avec ma Ambit 3).

Fractionné – Il est très facile de programmer directement sur la montre une séance de fractionné. J’ai programmé une séance de deux séries de 10 fois 30‘’/30’’ ou 8 fois 2’30’’ r=1’15’’ en quelques minutes. Chose qui est totalement impossible avec ma Suunto Spartan. Séquençage avec un bip + vibreur.

La programmation directement sur la montre via 5 paramètres :

  • Echauffement (temps ou distance)
  • Travail (temps ou distance)
  • Repos (temps ou distance)
  • Nombre de cycles
  • Récupération (temps ou distance)

À noter : il est très facile de se programmer directement sur la montre une séance simple type 30’’/ 30’’ ou 400m/50m mais impossible quand il s’agit d’une séance de type pyramidale avec des variations de temps ou de distance.

Je reproche à ce mode fractionné de ne pas offrir la possibilité d’avoir un temps d’échauffement et de récupération libre. Je veux dire qu’avec cet outil, si j’ai programmé 20min d’échauffement, mon travail 30’’/30’’ commencera immédiatement après avoir couru 20min. Quand on est seul pas de souci mais si on veut faire ça avec un groupe c’est plus compliqué.

Navigation – Lors de ma dernière randonnée j’ai pu importer une trace GPS via l’application. Il ne reste plus qu’à suivre le tracé sur l’écran. La navigation au poignet s’avère très pratique avec le vibreur intégré.

test-tomtom-adventurer-avis - 5

Lecteur MP3 – La nouveauté c’est les écouteurs Bluetooth. Avec son lecteur intégré 3Go, TomTom prend une sérieuse avance et je dois avouer que j’ai été bluffé par la facilité d’utilisation du lecteur et la facilité de connexion. 3Go c’est peu diront certains, mais vu l’autonomie des écouteurs (généralement 5h), c’est bien assez même pour une sortie longue du dimanche.

Une montre multisports

La TomTom Adventurer est une montre intégrant la possibilité de pratiquer plusieurs sports : le trail, la natation, le vélo, la randonnée, la gym, le ski…

Natation – La TomTom Adventurer est capable de détecter le signal GPS lors d’une nage en eau libre mais pas en intérieur ce qui est aussi le cas des autres montres GPS. En revanche, elle détecte le nombre de longueurs effectuées ainsi que le nombre de mouvements de bras. La distance est calculée en fonction de la longueur de la piscine, rentrée manuellement dans la montre.

Cyclisme – Fonctionne avec ou sans capteur de cadence (la distance est alors issue des données du capteur avec la longueur de la roue à spécifier) et avec ou sans cardio. Tout comme la natation, le mode cyclisme est similaire dans ses fonctionnalités au mode course à pied. On peut ainsi se fixer des objectifs en distance ou durée, des zones en vitesse, en cardio, en cadence …

Ski – Permet d’avoir la distance parcourue lors d’une sortie ski avec cette particularité de mettre de côté la distance parcourue et le temps passé dans les remontées mécaniques… vous ne pensiez tout de même pas que vous alliez pouvoir tricher !

Trail Running – Avec les données d’altitude, on peut utiliser cette montre pour faire du trail. Dénivelé, pente, altitude, zone de FC, allure, distance, les classiques sont bien présents. Le profil de la course est visible sous cette forme (seulement le dernier km à l’écran). Je le trouve peu pratique (absence d’échelle entre autre).

test-tomtom-adventurer-avis - 4

L’application My Sports

Étant un grand utilisateur de Strava pour ce qui est de l’analyse de mes sorties (particulièrement les séances de fractionné) j’ai eu la bonne surprise de constater que le site My Sports de TomTom et l’application mobile sont plutôt bien faits.

Le tableau de bord proposé par TomTom est une belle surprise car bien complet. On a toutes les informations en quelques clicks. Pour l’exploitation des données GPS pour moi le summum reste Strava mais là rien à redire, TomTom affiche un rapport détaillé.

La synchronisation et l’exportation sur Strava se fait en quelques minutes sans avoir besoin de faire quoi que ce soit à condition que le téléphone et la montre soient à portée et le Bluetooth activé.

test-tomtom-adventurer-avis - 8

Précision des données

Comparatif à l’occasion d’un parcours footing avec ma Suunto Spartan et la TomTom Adventurer au poignet. Concernant la précision GPS, le relevé de FC et les allures la TomTom affiche des valeurs très cohérentes par rapport à celles fournies par la Spartan.

TomTom Adventurer Suunto Spartan
Distance (km) 12,87 12,91
D+ (m) 35 47
FC moy (bpm) 151 149

test-tomtom-adventurer-avis - 9

La TomTom Adventurer au quotidien

La TomTom Adventurer est pourvue d’un compteur de pas et permet d’analyser le sommeil, ce qui la différencie des anciens modèles qui ne disposaient pas de ces fonctions. De ce côté là, on ne peut pas reprocher le manque de nouveautés à TomTom.

test-tomtom-adventurer-avis - 10

Bilan du test TomTom Adventurer

Cette montre GPS se destine avant tout aux personnes qui pratiquent la course à pied, le trail, le ski… pour des entrainements quotidiens ou des petites courses.

J’avoue avoir troqué ma Spartan pour l’Adventurer pour les entrainements quotidiens afin de bénéficier du cardio et de la musique embarqués ! Un petit fractionné improvisé est tellement plus pratique avec cette montre… pour ça elle est géniale !

Pour ce qui est des sorties plus longues et ultras, ayant testé cette montre en plein hiver, je n’ai aucun recul. Mais la faible autonomie et le manque d’infos sur les écrans de données font que je n’ai aucun doute sur le fait de remettre ma Spartan dès que les distances se feront plus longues.

Article posté le 31 janvier 2017 à 16 h 18 min.

 

4 commentaires

  1. Les poils de Thibaut ne sont pas livrés avec le produit. Précisons-le.

  2. Pareil que Thibaut, un modèle all black serait pas mal.

  3. Question : est ce que ce modèle pourrait mesurer mes activités en aviron ?

  4. Templiers 2017
    Autonomie : 7:30
    Très déçu de la montre pour l’autonomie.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.