Mizuno Wave Prophecy 3 : Le test

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne: 3.7/5 (16 votes)

chaussures-running-mizuno-prophecy-3-test

Mizuno a toujours été une référence parmi mes camarades runners. Aussi bien pour le textile avec les célèbres Breath Thermo que pour les chaussures. Alors quand j’ai eu la possibilité de tester les Mizuno Wave Prophecy 3, ils m’ont tous dit “tu verras, les chaussures Mizuno, c’est de la bombe”.

Il ne me restait plus qu’une seule chose à faire : fouler le sol pour vite me faire ma propre opinion.

Test de la Mizuno Wave Prophecy 3

D’un point de vue purement esthétique, la Prophecy 3 en jette. Avec son motif alvéolé et sa semelle un peu “futuriste”, elle est clairement différente des autres chaussures que j’ai pu tester jusqu’ici. J’ai même cru au départ que je m’étais trompée de modèle !

Après ce petit débrief esthétique, place à l’essayage de la chaussure. Je glisse mes pieds dans un modèle femme pointure 38 et les premières impressions se révèlent très bonnes :

  • la semelle “futuriste” qui au départ m’avait laissée perplexe (soyons honnêtes) se trouve être pas mal du tout : je ne sens pas le sol, l’amorti a l’air plutôt bon, la stabilité semble présente
  • le chausson laisse de la place à mes pieds qui sont biens maintenus par le laçage
  • la tige est souple, uniforme, réalisée sans coutures, c’est appréciable
  • la chaussure est légère, moi qui pensais que j’allais avoir des sabots aux pieds, c’est pour le moment tout le contraire qui s’en dégage.

chaussures-running-mizuno-prophecy-3-test_mini

Maintenant que je les ai aux pieds, il ne me reste plus qu’à les tester. Direction la campagne, clairsemée de routes bitumées et de petits chemins caillouteux.

Sur les premiers kilomètres d’échauffement, j’ai l’impression que je traîne un peu ces Wave Prophecy 3, qui comptent 290g sur la balance. L’impression de légèreté du début s’est rapidement volatilisée. Une fois bien échauffée, j’accélère le rythme, toujours sur route lisse. Et c’est ici que j’ai réellement compris ce que mes camarades runners appellent “de la bombe”.

Premièrement, l’amorti, qui est une chose extrêmement importante pour moi et mes articulations (un peu comme tout le monde en fait), est clairement exprimé avec cette paire de Prophecy 3. Sur le talon, il est ferme, efficace, en absorbant bien les chocs. Un bonheur pour mes genoux !

Question flexibilité, là aussi une bonne surprise. La chaussure dévoile tout son potentiel dans un déroulé talon-pointe avec un très bon transfert d’énergie. Ma foulée reste dynamique, même après une dizaine de kilomètres “dans les pattes”.

Je décide de passer sur un chemin un peu plus accidenté, parsemé de cailloux et autres joies de la campagne et là, j’ai vite compris dans quoi je m’embarquais. Hors de question de courir en regardant le paysage, il faut être constamment sur le qui-vive pour bien placer le pied et ne pas risquer de vriller la cheville car clairement, les Mizuno ne tiennent pas la route (ou plutôt le chemin). C’est donc un peu peinée que je reprends rapidement le bitume et que je finis mon run de 14 kilomètres.

Alors j’en pense quoi de ces Mizuno Wave Prophecy 3 ?

Je trouve que c’est une excellente chaussure de running qui offre de très bonnes performances sur l’asphalte, mais uniquement sur sol lisse. Si vous vous essayez à fouler les chemins un peu caillouteux, vous perdez tous les avantages de la Prophecy 3. Ce qui est dommage d’ailleurs.

Hélène

Article posté le 18 décembre 2014 à 8 h 11 min.

 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.