Hoka Challenger ATR : Le test

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne: 4.1/5 (18 votes)

test-hoka-challenger-atr-avis - 2

C’est la moins Hoka de toutes les Hoka : la Challenger, chaussure créée pour arpenter routes et sentiers, est une bonne porte d’entrée dans la gamme. Petit test sur le Trail de la Côte d’Opale, entre autres.

Difficile de passer à côté en ce moment, il faut dire qu’elle fait tout pour : la marque Hoka One One est visible partout, que ce soit dans les publicités ou aux pieds d’adeptes toujours plus nombreux.

Le principe de cette marque ? Une semelle massive en mousse plutôt souple qui garantit deux fois plus d’amorti selon ses concepteurs. Une ‘’hauteur’’ qui rebute aussi certains coureurs, soit pour des raisons esthétiques, soit pour des raisons purement physiologiques. Le meilleur moyen de se faire une idée, c’est encore d’essayer !

Un mot sur le look rapidement ? Certains modèles de la marque sont plutôt réussis je trouve, avec des couleurs qui surprennent, pour ce modèle c’est sobre : noir, avec les semelles orange. On aime ou pas. Pour ce qui est des lacets, ils sont très longs en revanche. Il faut les coincer quelque part pour ne pas être embêté.

Hoka Challenger, un modèle polyvalent

Soyons clair : vous ne trouverez ce modèle Challenger ni au rayon ‘’route’’ ni au rayon ‘’montagne’’. C’est une chaussure que je qualifierais d’intermédiaire. Là où elle excelle, c’est sur les sentiers modérément techniques, notamment en sous-bois, ou sur l’herbe. C’est typiquement le genre de chaussure faite pour l’éco trail de Paris, le trail de la côte d’opale, voire la Saintélyon sur une année pas trop enneigée. En montagne, il lui manquera peut-être un peu de protection, et aussi des matériaux plus adaptés, pour ne pas la voir s’user prématurément.

test-hoka-challenger-atr-avis - 3

Environ 150km de test

J’ai inauguré ces chaussures sur quelques footing souples sur bitume et chemin blanc. Première impression et première rencontre avec des Hoka : on oublie assez vite cette semelle très particulière. Le chaussant de cette Challenger ATR est confortable, on se sent assez peu protégé, mais léger. Et pour cause : elle pèse seulement 260 grammes en 42 2/3 selon Hoka. Vu son gabarit, c’est une belle surprise.

Deuxième surprise : son dynamisme. Evidemment on est loin d’une petit routarde, mais cela reste très plaisant. J’ai tenté une sortie de fractionné avec sur des 400 mètres, c’était très convaincant.

Après ces premières impressions de début de test, je me suis décidé à emmener la challenger ATR avec moi sur le Trail de la Côte d’Opale, ses 62km de dunes, de galets, et de route.

Verdict : du bonheur. La semelle est efficace même sur les parties glissantes, les challenger se comportent bien sur le bitume. Un seul petit bémol : un manque de stabilité tout relatif qui s’est fait ressentir dans le sable, qui est déjà en soi un environnement peu stable !

test-hoka-challenger-atr-avis - 1

Mais une vraie réussite au final, je termine avec une petite ampoule sous le pied, difficile de dire si c’est dû à la chaussure ou bien un mauvais serrage, un pli dans la chaussette, … Les semelles fournies avec les Challenger sont pourtant plutôt de bonne qualité. Il y a deux paires, une plus épaisse, l’autre très fine. Attention cependant, la plus fine a tendance à glisser dans la chaussure.

Notons enfin que j’avais des petites inflammations aux genoux en préparation, et que je ne les ai jamais ressenties en course. Là encore, difficile de savoir si c’est dû aux chaussures Hoka mais l’amorti semble avoir joué.

Bilan du test

La Hoka Challenger ATR est un très bon modèle pour ceux qui souhaitent une chaussure confortable tout en restant relativement dynamique, sur des sentiers en tous genres. C’est un peu une boîte à outil, qui peut s’adapter à tous les profils. Certains coureurs élite l’utilisent d’ailleurs en montagne, malgré (comme dit plus haut) son manque de protection et sa relative fragilité… Mais eux ne payent pas leurs chaussures, il est vrai.

Les + :

  • Amorti très confortable
  • Semelle relativement efficace sur tous les terrains (route, chemin, boue)
  • légèreté et dynamisme surprenants

Les – :

  • Des lacets aussi longs, sans rangement, vraiment ?
  • Je crains une usure assez rapide en cas d’utilisation sur des sentiers  trop techniques.
  • Un look qui ne fait pas rêver dans ce coloris noir et orange à mon goût. Certaines modèles de la marque sont beaucoup plus audacieux.

BanniereTestProduit-2-1

Article posté le 6 octobre 2015 à 13 h 17 min.

 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.