Bracelet Mio Link : Le test

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne: 4.7/5 (3 votes)

mio-link-test-avis - 3

Agacée d’avoir toujours le torse irrité par ma ceinture thoracique, j’envisageais sérieusement de changer ma vieille montre GPS (que pourtant j’apprécie) contre une de ces nouveautés proposant la mesure de la fréquence cardiaque au poignet … Jusqu’à ce qu’on me propose de tester le bracelet d’activité Mio LINK.

Simple d’utilisation, il suffit de le placer sur le bras, 2 cm au dessus des os du poignet et de l’allumer pour le connecter à votre montre ou à vos applications. En effet il dispose des technologies ANT + et Blutooh Smart (4.0) ce qui permet de le relier à n’importe quelle montre ou téléphone.

mio-link-test-avis - 2

Mio Link, comment ça marche ?

« Des diodes LED et une cellule photo-électrique « détectent » le volume de sang qui circule sous la peau. Des algorithmes sophistiqués sont ensuite appliqués au signal de pulsation afin que le vrai rythme cardiaque puisse être détecté, y compris lorsque vous courez ou roulez à des vitesses élevées. »

Poids 33.7 g donnée constructeur, 33 g sur ma balance (modèle L) contre 43g pour ma ceinture cardio-thoracique
Autonomie : 8h donnée constructeur, testée en course : 8h25 !
Taille du bracelet : deux sont disponibles :
– L — 265 x 440 x 300 mm (LxlxH),
– S/M — 235 x 290 x 109 mm (LxlxH)

Le test complet du bracelet Mio Link

J’ai testé le bracelet Mio Link à vélo, en course à pied, en trail, en ergomètre, en circuit training, en natation … Si le bracelet est bien positionné c’est aussi précis qu’un cardio-fréquencemètre classique. J’ai d’ailleurs testé les deux en parallèle, les données ne présentent aucune disparité.

Le bracelet en silicone est très confortable et ne glisse pas une fois positionné (sauf si on le laisse trop lâche bien sur !). Le bracelet se place en quelques secondes, grâce à deux astucieux crochets, la partie qui dépasse se clipse sur le bracelet et n’en bouge plus, plus de galères avec un passant qui n’est jamais bien positionné, ou avec un bracelet qui dépasse et s’accroche.

Attention toutefois il faut positionner Mio Link du même côté que la montre car si on le met on poignet opposé la communication ne passe pas toujours bien (testé). Par contre il m’est arrivé d’accompagner une amie débutante en course en lui mettant le bracelet sur le poignet droit et en courant à ses côtés avec la montre au poignet gauche, cela fonctionnait très bien.

mio-link-test-avis - 4

L’application Mio GO

L’application Mio GO (gratuite) vous permet de paramétrer votre profil (sexe, poids, taille, âge) et votre FC max afin de définir les zones de fréquence cardiaque ( de 1 : très faible intensité, je me ballade à 5 : intensité maximum, je vais bientôt mourir !).

Une LED sur le bracelet Mio Link vous permettra de savoir dans quelle zone vous vous situez pendant votre entrainement, 1 : bleu, 2 : vert, 3 : jaune, 4: rose et 5 : rouge. C’est ingénieux mais pas toujours facile à suivre surtout quand on est à intensité élevée : il faut attendre 5 secondes pour voir la couleur de la Led et déterminer rapidement si elle est verte ou jaune, mauve ou rouge…

A noter qu’il existe un modèle (Mio Fuse) qui propose l’affichage de la fréquence cardiaque directement sur le bracelet ainsi qu’un suivi d’activité quotidien.

brecelt mio link

Cette application vous permet également d’enregistrer votre entrainement en se connectant à la fonction GPS de votre smartphone, ou simplement en servant de chrono. Elle enregistre le temps, la distance, le dénivelé, le temps passé dans les différentes zones et propose un résumé des données : vitesse moyenne et maximale, fréquence cardiaque moyenne et max …

J’ai cependant été un peu déçue, l’application (sous Androïd) n’est pas très aboutie, elle permet juste d’enregistrer vos données, sans pouvoir prendre de chrono intermédiaires (pour les débutants qui commencent sur des sessions type 3 min de course, 1 min de repos). Il m’a fallut de nombreux essais pour arriver à avoir un enregistrement complet sur mon téléphone, régulièrement l’application bug, à cause d’un sms ou autre …

J’ai également constaté des différences entre les temps enregistrés par l’application et mes autres données (montre, rameur…)

bracelet Mio link

Compatibilité Mio Link 

Avec tout ce qui utilise les technologies ANT + ou Bluetooth… beaucoup trop long à lister, je n’ai eu aucun problème pour le connecter à mon téléphone et à ma montre GPS.

Les plus :

  • léger,
  • facile à positionner,
  • confortable

Les moins :

  • porter 2 bracelets au même poignet c’est pas naturel,
  • l’application est minimaliste,
  • les diodes sont peu lisibles,
  • il est impossible de recharger le bracelet en s’en servant (contrairement aux montres), du coup l’utilisation est limitée à des courses de moins de 8h.

mio-link-test-avis - 1

Bilan du test

J’utilise essentiellement ce bracelet Mio Link avec ma montre GPS (j’ai testé l’application uniquement pour cet article) et depuis il m’est devenu indispensable, ma ceinture cardio est désormais bien rangée dans le placard !

Alors si vous ne supportez plus votre ceinture thoracique ou si vous voulez connaitre vos données cardio (ou les relier à une application) sans investir dans une coûteuse montre GPS, le bracelet Mio Link est fait pour vous.

BanniereTestProduit-2-1

Article posté le 20 août 2015 à 12 h 42 min.

 

Un commentaire

  1. Bonjour,

    merci pour cet article interressant.
    Je souhaitai savoir si le Mio Link était compatible avec la Fenix 3 de Garmin durant la natation.
    Au fond je voudrai savoir si on pouvait utiliser ce Mio Link pour se baigner avec la Fenix 3 ou si Garmin (en bridant la montre) nous imposé d’utiliser leur ceinture triathlon.
    Merci d’avance pour votre aide.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.