Altra Lone Peak NeoShell : Le test

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne: 3.2/5 (10 votes)

altra-lone-peak-neoshell-test-avis - 1

Plutôt adepte du minimalisme, cela fait un moment que je surveille la marque Altra ! J’aime le concept 0 drop, même si les semelles semblent un peu épaisses à mon gout !

J’ai déjà eu l’occasion de mettre les pieds dans des Supérieur 1.5 qui m’avaient déçue par leur manque de stabilité (trop de semelle pour mes capteurs proprioceptifs), même si j’avais énormément apprécié le confort de ces chaussures.

Bref, je suis plutôt mitigée au démarrage de ce test de la lonepeak 2.0 NeoShell.

Premières impressions

A la réception du colis, malgré le côté un peu mastoc, je suis étonnée par leur légèreté de ces Lone Peak. Hop, direction la balance : 285 contre 245 pour mes montures habituelles (Peregrine 4), ça reste tout à fait correct !

Niveau cramponnage  c’est assez surprenant : ici on est loin des impressionnants crampons proposés par certaines marques, il faut dire qu’avec 25 mm d’épaisseur de semelle, on finirait sur des échasses !

Altra Lone Peak NeoShell test

En ce qui concerne le confort, rien à dire : se sont de véritables chaussons qui laissent beaucoup d’espace aux orteils et leur grande flexibilité donne vraiment la sensation de marcher pieds nus.

Altra running

La chaussure étant en Polartec® NeoShell® (matériaux imperméables et respirants) le premier test consiste à les porter toute une journée pour évaluer leur respirabilité.

Ca tombe bien, il pleut ! Malgré cela je reste le pied bien au sec, pas de transpiration excessive, pas de sensation de chaleur génante, je vais passer une journée très confortable !

Le test des Altra Lone Peak NeoShell

J’appréhende la stabilité sur terrain technique, il faut dire que j’ai les chevilles un peu fragiles… Première sortie pour me rassurer sur des chemins comportant peu de parties techniques : les montées se passent tranquillement, l’épaisseur des semelles ne pompe pas d’énergie, contrairement aux  aprioris que je pouvais avoir !

Je me sens bien dynamique et les sensations sont vraiment sympas, les parties techniques sont passées sans encombre et la stabilité me surprend.

J’arrive le long d’un petit canal et c’est parti pour les flaques d’eau… d’habitude je slalome, là je fonce droit dedans et je m’éclate comme une gosse !

Altra Lone Peak NeoShell

Ca éclabousse le collant, mais les pieds restent au sec !  Comme je me sens bien, j’en profite pour faire un peu de vitesse histoire de tester ce qu’elles ont dans le ventre… enfin plutôt dans la semelle !

Le dynamisme est bon, j’atteins la vitesse souhaitée sans avoir l’impression de forcer plus que sur route ! Un km plus loin je ralentis un peu et profite que je croise un ruisseau pour faire un autre test :

Altra Lone Peak NeoShell étanches

Cette fois je mets le pied dedans. Et oui un bon testeur doit non seulement mouiller le maillot, mais aussi les pieds ! En quelques secondes la chaussure se remplit d’eau… que je vais ramener jusqu’à chez moi !

C’est l’inconvénient des matières imperméables : Ca empêche l’eau d’entrer mais également de sortir ! Du coup je me retrouve avec le pied droit au frais pour le reste de la sortie.

Malgré cela je refais 2 km rapides avec toujours cette impression de dynamisme qui prédomine. La descente plutôt caillouteuse et piégée par des racines se passe sans encombre. La Lone Peak NeoShell me procure une sensation de stabilité sécurisante.

Enhardie par ce premier test, je renouvelle l’expérience sur des chemins nettement plus techniques et de surcroit bien humides. On va voir si les crampons tiennent le choc !

C’est parti pour quelques raidars bien techniques en montée comme en descente. Les Lone Peak NeoShell se font rarement prendre en défaut. Le grip est bon, la stabilité au rendez-vous et le dynamisme toujours aussi bluffant. Bref je me régale et je retrouve une âme d’enfant à courir dans les sentiers boueux !

Seul point qui reste à tester sur ces Lone Peak NeoShell : l’usure des crampons, on en reparle dans quelques sorties… Mais une chose est sure : j’avais trouvé mes chaussures pour la Saintélyon. D’autant qu’un système à l’arrière de la chaussure permet de fixer les guêtres !

Détails techniques de la Lone Peak NeoShell :

  • Utilisation idéale : Trail, Randonnée – compétition et entraînement
  • Conçue pour améliorer : l’effet d’échauffement et d’humidification des pieds sur les trails, la disposition des orteils, la stabilité, le confort de course, la vitesse.
  • Plateforme : toe-box FootShape™ avec amorti intégral.
  • Hauteur de semelle : 25 mm
  • Semelle intermédiaire : doucble couche EVA avec une couche supérieure en A-Bound™
  • Semelle extérieure : TrailClaw™ en caoutchouc adhérent
  • Semelle intérieure : assise typée montagne
  • Empeigne : Polartec® NeoShell®
  • Autres caractéristiques : protection StoneGuard™, languette arrière anti-dérapante, scratch de fixation des guêtres

J’ai aimé :

– le confort de la chaussure avec la large Toes box,
– la stabilité
– la légèreté
– la flexibilité
– le dynamisme
– pouvoir courir dans la boue sans se mouiller les pieds

J’ai moins aimé :

– la couleur qui m’a valu de nombreux commentaires négatifs
– l’épaisseur de la semelle qui pourrait être réduite sur les prochains modèles

Article posté le 8 janvier 2016 à 17 h 53 min.

 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.