Saucony Triumph ISO : Le test

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne: 3.8/5 (45 votes)

Saucony Triumph ISO 2

Après une quinzaine de sorties avec les Saucony Triumph ISO, il est grand temps de débriefer sur ce nouveau modèle ! Habitué de la marque Saucony (Triumph 9 et Triumph 10), je me faisais une joie de pouvoir effectuer le test cette dernière version qui sur le papier semblait prometteuse.

Le look très coloré de ces Triumph ISO interpelle immédiatement. Elles sont parfaites pour celui qui aime se faire remarquer. La mode est aux couleurs vives et Saucony l’a bien compris. Bref, difficile de passer inaperçu avec une paire de Triumph ISO aux pieds.

Les premières impressions

La technologie ISO Fit apporte un réel plus, elle permet de renforcer le confort d’accueil qui pourtant était déjà un point fort des anciens modèles de la marque. Selon moi la gamme Triumph a toujours été une référence en terme de confort par rapport aux autres chaussures de running homme que j’ai pu tester !

La Triumph ISO vient parfaitement épouser le pied, celui-ci ne bouge pas, il est maintenu sans être contraint. Ces Saucony donnent tout bonnement l’impression d’enfiler une chaussette moelleuse. Le laçage a également été retravaillé, il contribue à un meilleur maintien par rapport aux modèles précédents.

La chaussure s’est allégée passant de 306 à 292g, cela peut paraître peu, mais ce gain ne s’est pas fait au détriment du confort.

Au niveau de la taille, il faudra rester sur la même pointure qu’avec les anciennes Triumph, je préconise une pointure supplémentaire par rapport aux chaussures de ville.

Saucony Triumph ISO 3

Le test sur le terrain

En conditions, les qualités de la Triumph ISO évoquées plus haut se révèlent tout à fait exactes, j’ai pu également apprécier l’efficacité du mesh (technologie RunDry) qui évacue parfaitement l’humidité et offre une excellente respirabilité.

La chaussure est très stable, l’accroche de la semelle extérieure est assez satisfaisante, ce qui permet de traverser des sous-bois ou d’évoluer sur des chemins humides en toute sécurité.

Pour ce qui est du dynamisme, La Saucony Triumph ISO fait le boulot, la relance est plutôt satisfaisante pour un coureur qui attaque depuis le talon. Difficile tout de même de concilier dynamisme et amorti, la Triumph n’est pas une racer mais se défend assez bien dans sa catégorie. Oubliez la piste et les records sur 10 km si vous tournez en moins 40 minutes, la Triumph n’est clairement pas faite pour ça.

La technologie SRC Impact Zone permet d’atténuer les chocs à l’impact, le déroulé est vraiment fluide, ces chaussures sont faites pour vous accompagner sur de longues distances dans un confort absolu. La triumph ISO dispose d’un drop de 8 mm.

Pour résumer, je suis conquis par ce modèle et je pense l’utiliser régulièrement durant la préparation de mes échéances à venir. Ces Saucony Triumph ISO seront parfaites pour m’accompagner dans la préparation de mon prochain marathon !

Matthieu

Article posté le 5 mars 2015 à 15 h 44 min.

 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.