Sac Raidlight Olmo Désert 20L : Le test

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne: 5.0/5 (1 vote)

Sac Olmo Désert 20 LDe par la technicité et la qualité de ses produits outdoor, Raidlight s’impose souvent comme une marque référente  dans le monde du trail. Nous avons eu l’occasion de tester en conditions réelles, la nouvelle version du célèbre sac de trail Olmo Désert 20 L. Fort de sa longue expérience des courses à étapes en milieu désertique, Raidlight nous propose un produit des plus abouti.  

Notre testeur :

Sébastien 33 ansSac Olmo 20L

Blog-Runner : Courir à Nantes

1m85 70 kg

Route & Trail

4 entraînements par semaine

Records personnels :

39 min sur 10 km

1h29 sur semi

3h14 sur marathon

Sac habituellement utilisé :

Sac à dos Extend 0-12L Quechua

Conditions du test :

Un peu plus de 300 km dans les montagnes de l’Atlas en mode trek, rando-course.

Le test :

Sac Raidlight Olmo 20L Le choix d’un sac ne se fait pas à la légère, surtout quand on doit le porter quotidiennement pendant une dizaine d’heures. Sa légèreté et sa polyvalence en font un allié de choix. Si ce sac peut accompagner les coureurs sur le marathon des sables, alors il devrait faire l’affaire pour les montagnes de l’Atlas. Voilà en substance ce que je me suis dit au moment de me décider.

Pour commencer, il faut le régler. Ce qui peut paraître un jeu d’enfant dans certains cas, devient vite un casse tête avec le Olmo tant les possibilités sont multiples. Je n’ai jamais vu autant de sangles sur un sac à dos. Un mal pour un bien car une fois ajusté, il se fait vite oublier. Il devrait s’adapter à toutes les morphologies, ce qui n’est pas toujours le cas ailleurs.

En ce qui concerne la pack avant, il m’a fallu visionner la vidéo explicative sur le site de Raidlight pour enfin arriver à le fixer au sac. Comment ça je ne suis pas doué ?

Raidlight Olmo 20 L

Et sur le terrain alors ? Le sac bien chargé, les bâtons dans leur carquois, l’appareil photo reflex dans le pack avant, les 2 bidons de 750 ml remplis, … Le Olmo 20 L est taillé pour l’aventure. Quel confort d’utilisation. Même après 40 km dans la journée, il reste agréable à porter. Le pack avant permet d’équilibrer et de répartir le poids au mieux.

Un système de compression très pratique offre la possibilité de réduire ou d’augmenter la capacité du sac tout en garantissant un bon maintien.

Pack avant Olmo 20LEn configuration marathon des sables (avec le pack avant) il reste tout à fait possible de courir sans que le sac ne se mette à ballotter dans tous les sens. Le poids étant l’ennemi du coureur, il faut veiller à ne pas trop le charger quand même. En autonomie à la journée dans l’Atlas, je me suis séparé du pack avant après 3 jours, me contentent des 20 L du sac, ce qui s’est avéré amplement suffisant pour moi. J’y ai encore gagné en confort, surtout sur les parties courues.

Les multiples poches accessibles sans retirer le sac font de ce Olmo 20 L un produit vraiment agréable à utiliser.

Bilan :

Un sac léger, polyvalent, confortable et pratique qui se révèle être un appel aux grands espaces et aux voyages lointains. A conseiller les yeux fermés aux aventuriers et aux baroudeurs.

Une fois allégé de son pack avant, le Olmo 20 L peut tout aussi bien être utilisé sur un trail court, notamment grâce au lacet de compression. Il permet de bien maintenir le contenu et de réduire le volume de ce sac Raidlight. 

Vous l’aurez compris, je suis totalement séduit par ce modèle. Il ne reste plus qu’à programmer le prochain voyage…

Article posté le 3 octobre 2013 à 15 h 01 min.

 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.