Les musiques qui vous font vibrer au départ d’une course

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne: 3.6/5 (8 votes)

emotion-musique-depart-course - 1

Le départ d’une course est un moment solennel où se mêlent stress et effervescence. La tension est palpable, l’envie d’en découdre, à son paroxysme ! C’est alors que les premières notes retentissent, la musique est lancée.

Pour beaucoup, la ligne de départ représente l’aboutissement d’un long travail de préparation. Mais à cet instant, l’agitation ambiante laisse place au recueillement, les visages se ferment, chacun entre dans sa bulle avant de plonger de nouveau dans l’euphorie de la course.

Kant disait que « la musique est la langue des émotions », elle aiguise les sens, et résonne en nous jusqu’au plus profond de notre âme. La musique est un amplificateur émotionnel d’une force incomparable.

Ces quelques minutes n’appartiennent qu’aux coureurs, le temps est comme figé. Le peloton se laisse transporter, l’heure du grand frisson a sonné, les poils se dressent et certains sèchent leurs larmes remplies de joie et d’émotion. Cet instant mémorable valait bien les litres de sueur versés et les sacrifices endurés avant le jour j.

Le départ d’une course, un moment inoubliable

Voici 3 événements running et trail incontournables et indéfectiblement liés à la musique. Ici chaque morceau fait partie de l’ADN de la course à laquelle il est associé. On peut évidemment critiquer les choix musicaux des organisateurs de course, mais il faut tout de même avouer que cela fait son petit effet.

Grande course des Templiers : Ameno, Era 

Au quotidien, on vous l’accorde aisément, il parait difficile d’écouter Era ou Vangelis dans sa voiture. Mais cela prend tout de suite une autre dimension quand on s’apprête à faire le tour du Mont-Blanc ou à affronter les Causses du côté de Millau.

UTMB : Conquest of Paradise, Vangelis

Quant à Sinatra, que dire … à New-York, cela prend tout son sens. Quelques notes de courage avant de conquérir la grosse pomme et de venir à bout du plus célèbre des marathons du monde, tout simplement efficace !

Et vous, quel est votre plus beau souvenir au départ d’une course ? N’hésitez pas à partager vos plus belles émotions.

Marathon de NYC : New-York New-York, Frank Sinatra

Article posté le 23 novembre 2015 à 13 h 38 min.

 

Un commentaire

  1. Perso je trouve ça sympa et émouvant (… la première fois) mais quand vous l’entendez pendant tout le week-end comme à l’Utmb ou aux Templiers, à la fin ça deviens limite pénible d’autant que ça recommence l’année suivante.
    Donc au départ oui mais après stop ! pas besoin de musique en boucle aux arrivées et aux podiums.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.