10 moments que tous les coureurs à pied détestent

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne: 4.9/5 (7 votes)

pires moments running

Allez on ne va pas se mentir, avec tout ce qu’il se passe en ce moment, sourire un peu ne nous fera pas de mal. Puisque l’on peut rire de tout mais pas avec n’importe qui, nous avons décidé de le faire avec vous !

Courir, c’est souvent l’occasion de s’évader et de s’aérer un peu l’esprit. Mais la course à pied est avant tout un sport, et qui dit sport dit souffrance, douleur et petites galères au quotidien. Bref, des choses dont on se passerait volontiers.

Découvrons ensemble 10 moments qu’aucun runner n’a envie de vivre … Jamais !

1. La minute « mal équipé »

Non, courir un ultra trail avec des Nike Free n’était pas une bonne idée.

free ultra trail

2. La minute « je me sens invincible »

Si le premier kilomètre tu cours trop vite, la course tu ne finiras point.

premier kilomètre

3. La minute « runner geek désemparé »

Attendre 5 kilomètres pour que la montre GPS fixe le signal, ça irrite un peu les nerfs.

moment runner déteste

4. La minute « hold-up »

Quand vous (oui vous !) essayez de chiper la place du premier sur la ligne d’arrivée.

hold up vol victoire running

5. La minute « course à l’américaine »

Parce que 3 hamburgers et un coca, c’était sans doute un peu trop pour un ravito.

fat ravito

6. La minute « je me sens seul, très seul »

La technique du « saut de biche ultra beau gosse », ça en jette. Mais il en faut dans les jambes.

saut de biche ultra beau gosse

7. La minute « gueule de bois »

Il vous avait prévenu pourtant votre meilleur ami : « Tu es sûr que c’est une bonne idée de descendre un litre de Whisky avant la course de demain ? »

gueule de bois course à pied

8. La minute « météo »

Ils avaient l’air sérieux à la télé hier soir, quand ils disaient « temps clément sur l’ensemble du territoire ».

pluie running

9. La minute « gastronomique »

Ça va, on sait tous à quoi vous pensez pour résister pendant les moments compliqués durant une course. « Bon, après tout, je l’ai mérité ce burger triple steak avec supplément cheddar »

burger faim marathon

10. La minute « confession »

Allez, avouez, vous vous êtes reconnu(e) dans au moins une de ces situations. Inutile de pleurer !

tristesse running

Alors, racontez-nous : c’est du vécu pour certain(e)s ?

Article posté le 19 janvier 2015 à 8 h 02 min.

 

3 commentaires

  1. La 8 = marathon de Nantes 2014 !

  2. Exact. 1 h avant le départ et 1h sur là course. Et moi g ajouté le 3 en plus….. Et donc le 10

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.