Les meilleures excuses pour ne pas aller courir

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne: 4.8/5 (5 votes)

Vous aviez dans l’idée d’aller courir, du moins, c’est ce que vous vouliez croire jusqu’à trouver la bonne excuse pour faire marche arrière … Voici une liste de 10 excuses pour le moins discutables, souvent entendues chez les runners, et qui sentent bon la mauvaise foi.

1 – Je ne retrouve pas ma montre GPS

Du coup, quel est l’intérêt d’aller courir si ensuite vous ne pouvez partager votre souffrance avec personne ? Il reste toujours la solution du Smartphone, mais c’est dommage, il n’a plus de batterie.

2 – Ma tenue de running est encore au fond du bac à linge sale …

Il semblerait que vous subissiez aussi quelques problèmes motivationnels quand il s’agit d’évoquer l’idée d’entreprendre une lessive ! En cherchant bien, vous devez bien avoir un vieux short qui traine quelque part, tant pis pour le look !

3 – Il va pleuvoir, ils l’ont dit hier à la télévision !

Décidément, ils sont très forts à la météo, ils font vraiment la pluie et le beau temps, enfin surtout quand ça vous arrange. Non mais franchement, vous croyez vraiment tout ce qu’on vous dit à la télé ?

4 – Promis, j’irai demain !

Les procrastinateurs sont nombreux et se reconnaitront sans mal ! Repousser au lendemain, c’est la solution idéale pour se dégager du temps et à nouveau trouver une bonne excuse pour y échapper le jour suivant, puis celui d’après, puis encore, et encore …

5 – Ce n’est pas raisonnable, j’ai déjà couru la semaine dernière !

La notion de régularité est toute relative selon les personnes, même si courir une fois par mois, c’est toujours mieux que rien, c’est vrai ! Mais au fond de vous, vous avez conscience que vous pourriez faire mieux. Déjà à l’école on disait de vous « peut mieux faire, à de nombreuses capacités non exploitées, dommage ! » Il serait temps de prendre votre revanche, vous ne trouvez pas ?

6 – Il est beaucoup trop tard

A cette heure-ci, le parc va fermer. Quel dommage, c’est le seul endroit au monde où vous aimez courir … Ne serait-ce pas là l’occasion de bousculer un peu vos habitudes ? Osez donc un brin de folie, lancez-vous dans l’exploration de nouveaux terrains de jeux.

7 – Ma meilleure amie vient de se faire larguer

En bon samaritain, vous ne pouvez pas décemment la laisser comme ça, elle a besoin de vous. En plus, c’est vraiment dommage car vous aviez drôlement envie d’y aller pour une fois, mais tant pis, le running attendra ! Votre sens du sacrifice vous honore.

8 – Je n’ai pas le temps

Vraiment ? Disons plutôt que dans l’ordre de vos priorités, le running se trouve en bas de la liste, mais vraiment tout en bas ! Car avec un peu de volonté et d’organisation, on arrive toujours à trouver un petit créneau dans la semaine pour aller courir, quitte à rogner un peu sur votre après-midi canapé.

9 – Panne de réveil

Vous étiez pourtant certain d’avoir programmé le réveil un peu plus tôt que d’habitude pour aller courir ce matin. Acte manqué ou erreur technique ? Le résultat est le même, le réveil n’a pas sonné, et en plus maintenant vous êtes en retard au boulot.

10 – Je prends ma retraite

Après une carrière courte mais intense, vous avez décidé de raccrocher les running pour ne pas faire la course de trop. Votre corps est fatigué, usé par les entrainements intenses que vous lui avez fait subir. Le running et vous, cela aura été bref mais intense, une belle histoire d’amour de 3 mois tout au plus.

Article posté le 7 juin 2016 à 14 h 58 min.

 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.