Hoka Rapa Nui 2 Tarmac : Le test

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne: 3.6/5 (32 votes)

Hoka_rapa_nui2

Hoka One One Rapa Nui 2 Tarmac : en voilà un nom à rallonge, je vous l’accorde. Et je vous confie également que je n’aurais peut-être jamais osé tester cette marque originaire de Haute-Savoie si Globe Runners ne m’avait invité à découvrir Hoka à l’occasion d’une présentation dans les locaux d’Univers Running.

Pourquoi ? Certes, j’avais été particulièrement ému par la mode des semelles compensées dans les années 90, mais je n’ai jamais envisagé de courir avec ma panoplie de drag queen.

Et puis j’avoue aussi un petit réflexe snobinard qui me faisait penser que cette semelle était une excentricité de plus à laquelle je n’avais pas besoin de succomber pour courir.

Une chaussure de route à part entière

De plus, Hoka sonnait à mon oreille comme une marque de chaussures de trail. Pourtant, le catalogue de la marque française dispose de plusieurs modèles de chaussures de route.

La Rapa Nui 2 Tarmac de Hoka One One dispose d’une semelle oversized moins haute que les quelques modèles trail que je connaissais.

Pour les spécialistes : une épaisseur sous méta de 21mm, une épaisseur de talon de 26mm, un drop de 5mm et un crampon de 1,5mm pour l’adhérence.

Malgré une toebox assez large pour garantir une parfaite stabilité, j’ai été surpris par la tige assez fine et un poids finalement plus que raisonnable (297g).

La semelle interne, elle, est assez respirante et dotée d’un système anti-odeur qui permet à la chaussure de n’être toujours pas expulsée vers la terrasse par Madame, même après plus de 700km parcourus.

Côté laçage, même si une paire de lacets traditionnels est incluse dans la boite, la Rapa Nui 2 Tarmac a également des lacets de type Quick Lace, parfait pour les coureurs qui, comme moi, sont des vrais flemmards. Néanmoins, je me suis fait avoir à plusieurs reprises car ce système n’est pas pratique pour insérer une puce chronométrique sur les courses officielles.

Mon test des Hoka One One Rapa Nui 2 Tarmac

J’avais eu de très bonnes sensations lors d’un rapide essai il y a quelques mois et ce test longue durée n’a fait que me conforter dans cette idée.

J’ai utilisé la Hoka Rapa Nui 2 Tarmac pour les sorties de récupération, pour des 10km et des semi-marathons et si j’en ai l’occasion, je la porterai sur marathon.

Sa polyvalence est évidente et même si on peut trouver des modèles de chaussures de running plus nerveuses pour du 10km, j’ai quand même pu flirter avec mes meilleurs chronos.

L’amorti au niveau medio-pied est de loin ce que j’ai pu essayer de mieux pour des chaussures de cette catégorie et il m’a soulagé à des périodes où mes articulations souffraient.

A tel point que j’avais décidé de passer en Hoka après les 42 premiers kilomètres du Trail de la Côte d’Opale, me réservant ainsi une bonne vingtaine de kilomètres de confort jusqu’à la fin de l’épreuve. Le modèle trail existe d’ailleurs mais sur ce parcours peu accidenté, j’avais déjà pu apprécier le fait que ni le sable ni les cailloux ne s’introduisaient dans la chaussure.

Rapa Nui 2 Tarmac Hoka One One

Le verdict

Vous l’aurez compris, j’ai adoré la Rapa Nui 2 Tarmac de Hoka One One. Un modèle qui offre une sensation de souplesse sans pour autant perdre en dynamisme. Si on accepte de sentir un peu moins le sol, cette chaussure permet vraiment d’aller vite sur distances courtes.

Si j’avais un bémol à apporter, je dirai qu’il n’est pas aisé de repasser sur des modèles de chaussures plus basiques, avec moins d’amorti. A cet égard, je conseille d’alterner les modèles de chaussures, sans quoi vous ne saurez plus vous en passer !

Les + :

– L’amorti.

– La tige.

– Déroulé du pied.

– La polyvalence, qui n’est pas toujours un atout. Mais c’est le cas pour cette Hoka.

– Le poids.

– L’opportunité d’être plus grand que Madame pour une fois. En réalité, ce n’est pas si évident parce que le pied se trouve un peu plus bas par rapport à une chaussure classique, maintenu par une sorte de baquet qui apporte de la sécurité.

Les – :

– Le style : je sais que tout le monde n’aime pas mais on s’y fait.

– Eventuellement le prix (129 euros), même si ça semble être dans les prix du marché.

– Difficile de les porter durant les réunions de travail.

David Vandewiele
Team UR 

Article posté le 29 décembre 2014 à 8 h 01 min.

 

Un commentaire

  1. Je viens de les achetées, merci @Daddythebeat qui réconforte mon achat du jour, maintenant il y a plus ka…

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.