GPS Running : Faut-il succomber à la mode du cardio au poignet ?

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne: 3.8/5 (5 votes)

montre gps running cardio poignet

Avec l’apparition de la mesure de la fréquence cardiaque au poignet, on pensait légitimement en avoir fini avec la ceinture thoracique de nos montres GPS de running. Il faut dire que la promesse était belle, peut-être même un peu trop.

Car le cardio au poignet est une technologie encore perfectible et loin d’être aboutie. Elle équipe pourtant de nombreux modèles de montres GPS, des plus abordables aux plus onéreuses.

Aujourd’hui le manque de précision de la mesure, surtout dans les changements de rythmes rapides ne plaide pas vraiment en faveur d’une généralisation de la mesure cardiaque au poignet.

Les approximations acceptables (et encore) sur des montres d’entrée de gamme deviennent franchement dérangeantes sur des produits plus onéreux. Pourtant certains fabricants n’hésitent pas à intégrer cette technologie sur des montres à plus de 600 euros.

Tout au plus, le cardio au poignet peut être considéré comme un gadget, une indication plus ou moins fiable qui ne satisfera pas les plus exigeants et qui ne permet pas réellement de s’affranchir de la ceinture.

Entre manque de réactivité et mesures plus que discutables, les fabricants vont devoir revoir leur copie s’ils veulent convaincre les septiques et autres déçus de la première heure. La technologie bien que prometteuse est encore loin de rivaliser avec la précision d’une ceinture thoracique qui a fait ses preuves.

Si vous voyez la mesure cardiaque comme une simple indication que vous consultez finalement très peu, la mesure de la fréquence cardiaque au poignet pourra éventuellement répondre à vos attentes. En revanche, si votre entraînement se base majoritairement sur la mesure de la fréquence cardiaque, il semble aujourd’hui plus raisonnable de conserver votre bonne vieille ceinture en attendant des jours meilleurs.

À n’en pas douter, la technologie a de beaux jours devant elle, mais nécessite encore quelques ajustements pour gagner en fiabilité. Le confort d’utilisation est indéniable même si cela nécessite de porter la montre un peu serrée et à même la peau, ce qui n’est pas toujours idéal, surtout en hiver.

Pouvoir se séparer de la ceinture cardiaque est vraiment une évolution intéressante, pour autant que la fiabilité soit rendez-vous.

Article posté le 11 juillet 2016 à 14 h 50 min.

 

Un commentaire

  1. Bonjour

    Je suis d’accord avec toi, le cardio optique n’est pas fait pour tout le monde. Ce n’est pas un remplacement de la ceinture cardio, mais un autre moyen de mesurer la fréquence cardiaque, avec des avantages et des inconvénients.
    L’utilisation pour laquelle je le recommande, c’est pour avoir une indication de la zone d’effort (séance d’endurance ou séance au seuil). Par contre, sur du fractionné, ou de fortes variations d’allures, des séances de côte, il ne sera pas au niveau d’une ceinture.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.