Déjame Vivir / Summits of my life : Notre avis

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne: 4.0/5 (5 votes)

dvd-dejame-vivirSummits of my life c’est un peu le projet d’une vie, celle de Kilian Jornet. Pendant 4 ans, le catalan a prévu de conquérir quelques-uns des plus hauts sommets du monde, à sa manière, le plus vite possible …

Après A fine line qui retraçait la première année de ce défi hors du commun, Kilian revient avec un deuxième opus intitulé Déjame Vivir. Sous l’œil de la caméra de Sébastien Montaz-Rosset, ce film nous transporte tour à tour du Mont-Blanc, au sommet du mythique Cervin avant de s’achever sur les pentes de l’Elbrouz.

La réalisation est d’une grande qualité, ce qui reste indispensable pour faire un bon film. Séb Montaz est un homme de talent qui sait saisir l’instant pour en ressortir la quintessence. Aux vues aériennes esthétiques viennent se mêler, images d’archives, vidéos amateurs, et plans au cœur de l’action. Au montage, cela renforce la dimension réelle et authentique de l’histoire. Le film évite ainsi de basculer dans quelque chose de trop aseptisé qui pourrait vite tourner au spot publicitaire.

Déjame Vivir c’est avant tout une histoire d’amitié, comme celle qui lie Kilian et Mathéo Jacquemoud avec qui il réalise le record de l’ascension du Mont-Blanc aller/retour au départ de Chamonix. Leur relation semble si évidente, ces deux là respirent le même air, celui des sommets.

Déjame Vivir

C’est également l’occasion pour Jornet de marcher sur les pas de ceux qui l’ont fait rêver dans sa jeunesse, les pionniers du Skyrunning, ceux sans qui rien n’aurait été possible, ceux qui recouvraient les murs de sa chambre d’enfant. La rencontre avec Bruno Brunod, ancien détenteur du record de l’ascension du Cervin est un moment fort, plein d’humilité.

Au-delà des exploits du catalan, Déjame Vivir retrace l’histoire d’un homme qui assume de vivre ses rêves, tout simplement. Les records sont finalement anecdotiques, ce qui compte ici, c’est le cheminement, les valeurs et l’authenticité. Ce film est à l’image des protagonistes, profondément humain.

En 2014, Kilian Jornet ira conquérir l’Amérique dans le cadre de son projet Summits of my life. Il s’attaquera à l’Aconcagua (6962 mètres) ainsi qu’au Mont McKinley (6194 mètres). Son périple s’achèvera dans l’Himalaya en 2015 avec la tentative de record de l’ascension de l’Everest, le toit du monde.

Pour commander le film, rendez-vous sur Summits of my life.

Article posté le 9 avril 2014 à 8 h 51 min.

 

Un commentaire

  1. Très bons films. Des images et des exploits à couper le souffle!

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.