Nike Free 4.0 Flyknit : Le test

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne: 3.6/5 (28 votes)

Nike Free 4 flyknit Bizarrement, alors que pendant mes années tennis je ne jurais que par Nike pour équiper mes pieds, je n’avais jusqu’à présent jamais eu l’occasion d’adopter la marque américaine pour aller fouler le bitume. Peut-être parce que dans mon esprit Nike ne fait pas office de référence en matière de chaussures de running même si elle équipe de nombreux champions.

Depuis quelques semaines je cours donc avec les Nike Free 4.0 Flyknit.


Nike Free 4.0 Flyknit : Le test complet

Mais quelle est donc la signification de cette appellation un peu barbare ? Il s’agit tout simplement du couplage :

  • Du concept mis au point il y a plus de 10 ans par Nike en matière de course naturelle. En résumé, l’objectif proclamé est d’améliorer l’efficacité de la foulée et le confort de course en se rapprochant de la foulée dite naturelle.
  • De la technologie Flyknit qui se caractérise par une empeigne sans couture pour plus de légèreté, de confort, de respirabilité. En outre sur le modèle testé, la languette enveloppante doit améliorer le maintien et réduire les frottements.

La Nike Free 4.0 Flyknit offre un drop de 6mm (20-14) qui en fait une chaussure bien amortie avec un drop réduit par rapport aux modèles classiques. A mon sens on ne peut pas parler ici de minimalisme. Il existe un modèle moins droppé dans cette gamme, la Free 3.0 dont le drop tombe à 4mm.

Nike Free 4.0 : Le verdict du terrain

Dans les faits, et avec une bonne centaine de kilomètres au compteur dont 10 en course pour pousser la chaussure dans ses derniers retranchements, je confirme que la chaussure minimaliste Free 4.0 Flyknit offre un excellent confort. Je ne me souviens pas avoir éprouvé autant de plaisir (!) au moment d’enfiler des chaussures.

Pas grand chose à redire non plus en matière de légèreté. Avec moins de 250 grammes sur la balance, nous sommes en présence d’un modèle relativement léger.

La toebox est suffisamment spacieuse pour permettre au pied de prendre ses aises à l’avant de la chaussure, ce qui lui confère une bonne stabilité.

flyknit2

La semelle est très flexible, voire trop et l’amorti est très conséquent. La  combinaison de ces deux caractéristiques m’a perturbé lors de la course à laquelle j’ai participé. J’ai peu apprécié le comportement de cette chaussure à des vitesses avoisinant les 16km/h. En revanche j’apprécie énormément emmener la Free 4.0 à des allures plus modérées sur des distances plus longues.

Enfin, au-delà de l’aspect performance, je tiens à souligner que je lui trouve un look ravageur qui lui permet de se fondre très facilement dans un look casual. Que celui qui n’a jamais croisé dans la rue une victime de la mode avec des Free Flyknit aux pieds lève la main !

Philippe 
http://jahom.wordpress.com

Article posté le 3 juillet 2014 à 16 h 20 min.

 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.