25 conseils pour réussir l’UTMB

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne: 4.5/5 (8 votes)

reussir-utmb-conseils - 1

Fin août, les plus grands coureurs d’ultra trail se donnent rendez-vous à Chamonix à l’occasion de l’Ultra-Trail du Mont-Blanc. Vous allez courir l’UTMB cette année ? Bravo, bon courage et que la force soit avec vous.

Mais une telle épreuve ne se prend pas à la légère, alors ne partez pas sans avoir préalablement lu quelques conseils qui pourraient vous éviter de terribles déconvenues au cours de votre aventure !

 C’est dans la tête …

– 168km, 9600m de D+, dîtes-vous qu’aller au bout vous permettra de briller en société et de voler la vedette à votre beau-frère pendant les dix prochaines années.

– Anticipez et prenez tout de suite rendez-vous avec votre kinésithérapeute.

– Souscrivez une assurance individuelle accident si vous souhaitez effectuer votre baptême de l’air en hélicoptère.

– Ne vous déplacez pas si vous n’avez pas de dossard, il n’y aura aucune inscription sur place. N’allez pas à la table des réclamations si vous estimez que les points acquis lors des foulées de votre village ont été injustement refusés dans le décompte de points nécessaires pour s’engager sur l’UTMB.

– Ne vous maudissez pas d’avoir choisi une préparation sur 5 semaines. Vous concernant, c’était peut-être déjà trop. Puis les « Week-ends Choc », ce n’était pas au Macumba qu’il fallait les accomplir.

– A l’inscription, vous avez eu la chance d’être tiré au sort. La prochaine fois, préférez la tombola à l’école du petit.

– Ne vous focalisez pas sur la météo avant le départ, vous allez vivre les pires conditions de toute façon.

Un minimum d’organisation

– Vous tentez de séduire une personne depuis des mois ? Proposez lui un rendez-vous à l’arrivée, vous irez au bout de l’exploit et elle ne pourra plus vous résister. C’est l’effet UTMB !

– Activez les alertes SMS de l’organisation, mais désactivez les alertes « but » de votre équipe de football préférée ou les notifications de consultation de votre profil sur les sites de rencontres afin d’économiser la batterie de votre portable.

– Emportez une veste imperméable et des vêtements de rechange si pendant l’épreuve vous souhaitez redescendre dans la vallée pour boire un verre, visiter la région …

Pendant la course…

– Si vous voyez de la neige, ne vous inquiétez pas. Tout est normal. Si vous fatiguez, ne jouez pas l’étonné. C’est l’UTMB !

– Au petit matin, oubliez le petit-déjeuner au lit. Prenez vos dispositions.

– La nuit, pensez aux bestioles potentiellement présentes dans les parages, cela vous incitera à ne pas perdre de temps inutilement. Mais rassurez-vous, normalement vous ne devriez pas croiser la route d’un ours. Normalement …

– Aux différents points de ravitaillements, alternez la consommation d’aliments salés et sucrés. On sait tous que rien ne vaut un bon saucisson après une part de gâteau au chocolat et un verre de coca. Les ravitos sont l’intérêt même d’un ultra-trail. Pour le bien des autres coureurs, évitez tout de même la soupe aux flageolets.

– Ne sautez pas les ravitaillements, c’est prétentieux.

Respectez les règles

– N’utilisez pas les télésièges, cela pourrait être considéré comme un comportement antisportif.

– Ne cherchez pas à corrompre les responsables de la barrière horaire. Ils sont payés au concurrent éliminé !

– Priez pour passer à travers le contrôle antidopage, on vous connait …

– Le recours aux bâtons pour neutraliser des concurrents est strictement interdit. Employez des moyens non mentionnés dans le règlement pour écarter la concurrence, comme percer un trou dans la poche à eau du coureur de devant ou mettre un somnifère dans sa gourde pendant sa pause sommeil de 20mn.

La sécurité, ça compte

– Si la grosse montagne que vous êtes en train de grimper se transforme en crème dessert, utilisez votre sifflet, saisissez votre portable et contactez le PC Course.

– Portez assistance à un coureur en danger. Cela vous procurera la satisfaction du devoir accompli et l’opportunité de lui subtiliser un bidon d’eau ou un gel. L’UTMB, c’est aussi un état d’esprit !

– Ne partagez pas votre couverture de survie même en cas de rencontre avec votre idéal féminin/masculin.

L’émotion pour finir

– Ne pensez pas à votre belle-mère qui vous attend à l’arrivée. Vous avez certainement mieux comme source de motivation.

– Si vous sentez que vous flanchez mentalement, nous vous recommandons l’utilisation du MP3. Un best-of de Céline Dion saura vous faire vibrer et vous donnera envie de continuer à rêver d’une jolie arrivée.

– Ne négligez pas les étirements à l’arrivée notamment si vous êtes engagé dans un autre ultra-trail le lendemain.

Bon courage à tous les participants, en espérant pour eux qu’ils n’auront pas besoin de nos conseils … Sinon il est vraiment temps de s’inquiéter. De toute façon, il est un peu tard maintenant, vous ne trouvez pas ?

Bonne course et rendez-vous à l’arrivée, du moins, nous vous le souhaitons.

Article posté le 28 août 2014 à 8 h 56 min.

 

Un commentaire

  1. Bonjour
    Je rêverai un jour de participer à ce genre d aventure. 3 ans de course à pieds au compteur. Et une première saintélyon en 2014 courue en 10h ce qui il y a encore peu me semblait fou à réaliser. Quelle serait la préparation physique à adopter avant un utmb svp ?

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.