2015 : L’heure du bilan ?

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne: 5.0/5 (4 votes)

Bon bah voilà, encore une année qui s’achève ! Elle est passée vite celle-là, vous ne trouvez pas ? On ne va pas se mentir, 2015 ne risque pas d’être élue l’année du siècle, loin s’en faut. Nous éviterons tout de même de nous répandre ici sur les sujets qui ont marqué l’actualité d‘un monde toujours plus fou, nous n’en avons ni l’envie ni la légitimité.

Pourtant à l’heure du bilan, il semble assez difficile de s’arrêter et de regarder en arrière sans avoir une pensée émue pour toutes les victimes de l’obscurantisme et de la barbarie. On aurait presque envie de ne pas se retourner, de faire table rase de 2015, comme si l’année n’avait jamais existée. Oui mais voilà, il y a des choses qu’on ne peut jamais oublier.

Plus que jamais, le running est devenu pour nous un exutoire, une soupape de sécurité pour échapper quelques instants à la morosité ambiante qui bien que légitime, a tout de même tendance à nous plomber le moral.

A quelques jours du passage à 2016, que nous espérons être l’année du renouveau, du vivre ensemble et du respect de l’autre dans ses différences, certains d’entre vous comptabilisent les kilomètres empilés depuis janvier, à l’heure où nous étions tous Charlie. L’année commençait bien mal, déjà, et cela n’augurait rien de bon pour la suite.

De manière plus légère, 2015 s’impose très certainement comme l’année la plus égocentrée que le monde n’ait jamais connu. La communauté running n’y échappe pas, bien au contraire, elle se positionne même en étendard de cette nouvelle forme d’autopromotion. Instagram et autres réseaux sociaux regorgent toujours d’avantage de selfies laconiques mettant  en scène la vie trépidante de quelques runners en manque de notoriété.

Personne n’échappe à la folie du running, même les médias généralistes s’emparent du phénomène. Les courses ne désemplissent pas, à tel point qu’il faut souvent se lever tôt, parfois des mois à l’avance, pour caresser l’espoir d’obtenir le sésame qui vous permettra de prendre le départ de certaines épreuves. Difficile d’imaginer jusqu’où tout cela va nous mener mais la France court, et ça fait du bien. C’est bon pour sa santé, tant sur le plan physique que mental.

Quoi qu’il en soit, vous êtes toujours plus nombreux à nous suivre sur Globe Runners, et cela suffit à nous redonner le sourire. Le bilan s’avère en effet très positif pour nous. D‘ailleurs nous pouvons déjà vous promettre de belles surprises pour 2016, toujours dans l’idée de vous apporter le meilleur et de vous accompagner dans votre pratique de la course à pied.

C’est décidément un bien drôle de monde que celui dans lequel on vit !

Article posté le 11 décembre 2015 à 14 h 47 min.

 

2 commentaires

  1. L’heure du Bilan… Vous le soulignez très bien, cette année 2015 nous a apporté son lot de malheur et pour beaucoup d’entre nous, je l’espère, nous avons mis du cœur à l’ouvrage à exprimer notre solidarité et notre amour de la Vie en étant libre de courir et en arpentant les sentiers non pas de la gloire mais de l’humilité… Humilité justement qui fait malheureusement défaut et qui fait écho à l’égocentrisme latent dont vous soulignez l’importance cette année 2015. Alors Quid de l’année 2016 ??? Pour ma part je vais continuer de courir de manière anonyme tout en tapotant sur mon clavier au retour de mes sorties « Globe-Runners » pour suivre vos articles et suivre les membres tellement sympathiques de votre « Team » ou devrais-je dire de votre « Famille » 🙂 En particulier Yo’, David et Marion 😉 Merci pour cette année et vivement 2016 !! «Il nous faut apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous périrons ensemble comme des imbéciles.» MLK

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.