En bref
Accueil » Conseils » Un weekend choc pour préparer un objectif

Un weekend choc pour préparer un objectif

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne: 5.0/5 (4 votes)

weekend choc

Vous préparez un objectif, raid, trail, marathon, alors pourquoi ne pas booster votre préparation ? La ligne de conduite est simple : seul ou en groupe, s’entraîner plus qu’à la normale.

Il existe une multitude de possibilités, la plus simple serait très certainement de partir un weekend entre amis sportifs et/ou en famille, en gîte, à l’hôtel, ou chez l’habitant.

Gardez à l’esprit le but principal de ces quelques jours : vous entraîner ! Evitez donc d’aller dans la famille où l’on vous servira des repas copieux pour « faire plaisir », vous aurez du mal à décoller du canapé après ça ! Evadez-vous à la montagne, à la mer, offrez-vous un grand bol d’air, changez de décors, à vous les grands espaces.

Cette parenthèse dans votre entraînement doit intervenir au plus tard trois semaines avant votre objectif. Ensuite il vous faudra assimiler les séances, mais aussi les récupérer.

Comment organiser un weekend choc ?

Il est judicieux d’arriver dès le vendredi soir, et d’attaquer directement par un petit footing de décrassage qui vous permettra de découvrir le secteur (50′ à 1h15),et de prendre quelques repaires dans ce nouvel environnement !

La journée du samedi pourrait débuter par un footing à jeun de 1h à 1h30. Pensez à bien vous hydrater, avoir le ventre vide ne vous dispense pas d’un grand verre d’eau avant de partir. Pourquoi à jeun ? Cela fera du bien à votre organisme d’être « surpris ». Et puis ainsi vous partirez tôt et pourrez revenir avec les baguettes pour partager le petit déjeuner en famille. Votre absence n’aura peut être même pas été remarquée !

Pour le 2ème entraînement de la journée, en fin d’après midi, prévoyez une sortie plus longue, entre 1h30 et 2h. Vous pourrez vous faire accompagner à vélo par votre famille. C’est le moment de prévoir un « footing amélioré » avec des changements de rythmes. « Accrochez » vous au vélo, distancez-le dans les côtes … Aidez vous de votre entourage, faites participer la famille !

Si vous avez opté pour une randonnée familiale de 2h à 3h l’après midi, inutile d’enchaîner avec une grosse séance. Contentez-vous d’un footing léger le soir.

Le dimanche matin, même chose que la veille, sortie à jeun en plaçant quelques lignes droites déroulées en fin de séance. Puis en début d’après midi, pourquoi ne pas effectuer une petite sortie vélo en famille ? Si vous le souhaitez vous pourrez « jouer » avec les différents braqués afin d’effectuer un travail de puissance.

Bien que ce weekend sportif vous soit dédié, il ne faut pas pour autant en exclure votre cercle familial, il faut le faire participer, que cela soit ludique pour vous et vos proches. Le but ici est d’enchainer les entraînements. Inutile de n’effectuer que des séances difficiles ou fractionnées. Vous quittez vos circuits traditionnels l’espace de quelques jours, alors profitez-en pour vous évader et vous ressourcer visiter ces nouvelles contrées qui s’offrent à vous. Courez !

Vincent MATTON
Coach running

Cet article vous a plu ? Partagez-le avec vos amis

Article posté le 16 avril 2015 à 6 h 44 min.

A propos de Vincent Matton

Entraineur et coureur averti, Vincent Matton est également la référence triathlon pour Globe Runners. Déjà finisher de l'Ironman d'Hawaii, il partage ici le fruit de son expérience en distillant quelques précieux conseils.
 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

Revenir en haut de la page