En bref
Accueil » Conseils » Nager et courir en nature, tout savoir sur le Swimrun

Nager et courir en nature, tout savoir sur le Swimrun

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne: 5.0/5 (1 vote)

swimrun-tout-savoir-sur-la-discipline

LE SWIMRUN, littéralement dans le texte « nager-courir » est une discipline à part entière qui a fait son apparition en France il y a quelques années et qui a su trouver un véritable engouement auprès de sportifs adeptes des efforts enchaînés.

Effectivement, le SWIMRUN est un sport issu directement de l’aquathlon. Là où ce dernier consiste à nager puis courir, le SWIMRUN, se caractérise lui par une succession de sections de nage et de course à pied. La partie natation se fait en eau libre et la partie course sous forme de trail. Un contact intimiste et privilégié avec la nature.

Une épreuve qui représente parfaitement le SWIMRUN est celle de : Ötillö en Suède – située dans l’archipel de Stockholm. La distance est de 75km (10km de natation – 65km de trail) où il faut rejoindre les îles à la nage et les traverser en courant. Cette épreuve à lieu tous les ans, sur tirage au sort, et a déjà été un haut lieu des Championnats du monde.

ÖTILLÖ The Swimrun World Championship 2016. Foto: JakobEdholm.com

Pour découvrir cette magnifique épreuve et en comprendre le fonctionnement, voici un excellent reportage de l’émission Intérieur sport dédié à l’Ötillö.

Envie de découvrir le Swimrun ?

Depuis son arrivée en France, les épreuves fleurissent un peu partout… Les organisateurs adaptent la formule pour toucher un maximum de monde. Vous trouverez donc à votre guise des distances variées susceptibles de vous intéresser.

Bien que l’on essaie de garder l’esprit Ötillö, il se peut que les parcours ne soient pas toujours aussi dépaysants et variés que vous l’imaginez. Certaines organisations proposent des boucles à réaliser plusieurs fois en fonction de la distance : nager en mer ou lac – sortir – boucle sur le plage ou tour du lac et on recommence. Renseignez vous bien. Néanmoins, cela peut être une bonne expérience, un bon début et une source de motivation pour aller vers d’autres horizons…

ÖTILLÖ The Swimrun World Championship 2016. Foto: JakobEdholm.com

Côté règlement, Le SWIMRUN se différencie des autres sports pluri-disciplinaires. Il est possible (voir règlement de l’épreuve) de nager avec un Pull-Boy, des plaquettes, une combinaison en néoprène courte et d’autres accessoires en fonction de leur dimension. Mais attention, tout le matériel utilisé doit être transporté du début à la fin.

Le plus souvent, cette épreuve se court (et se nage) en binôme. Idéal pour l’esprit d’équipe, la motivation et le partage d’une aventure hors du commun.

Le SWIMRUN se développe un peu partout dans le monde avec la création d’un circuit international dont plusieurs manches se disputent en Europe (Allemagne – Belgique), mais aussi en Australie ou en Amérique.

Ne pas négliger la nage

Si vous décidez de participer à une telle épreuve, il faudra vous entrainer. Car nager en eau libre (mer-lac) ce n’est pas nager en piscine ! L’effort est différent et il vous faudra apprendre à gérer les vagues, les courants, les autres concurrents, ainsi que votre partenaire. Renseignez-vous sur le matériel toléré. Des combinaisons « spéciales » SWIMRUN font aussi leur apparition.

Un dernier conseil, choisissez une épreuve « mythique », une belle et grosse organisation dans un cadre exceptionnel pour vivre un moment fantastique.

Crédit photos : ÖTILLÖ Swimrun

Cet article vous a plu ? Partagez-le avec vos amis

Article posté le 24 avril 2017 à 15 h 52 min.

A propos de Vincent Matton

Entraineur et coureur averti, Vincent Matton est également la référence triathlon pour Globe Runners. Déjà finisher de l'Ironman d'Hawaii, il partage ici le fruit de son expérience en distillant quelques précieux conseils.
 

Vos commentaires

Revenir en haut de la page