En bref
Accueil » Equipement » Scott Supertrac RC : le test

Scott Supertrac RC : le test

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne: 4.2/5 (12 votes)

scott-supertrac-rc-test-avis - 5

Cramponnez-vous bien : nous testons aujourd’hui des chaussures de trail qui invitent aux excès les plus fous sur les terrains les plus gras. Présentation de cette Supertrac RC signée Scott dans les grandes largeurs.

Scott n’a pas attendu ce test pour faire son entrée dans le trail, cela fait déjà plusieurs années qu’on aperçoit leurs souliers sur les sentiers. Mais la marque suisse a clairement passé la seconde ces derniers mois avec des sacs plus élaborés, un team de belle envergure emmené notamment par Andy Symonds et des chaussures de plus en plus intéressantes. La preuve avec ces Supertrac ?

scott-supertrac-rc-test-avis - 6

Des souliers bien cramponnés

Mon premier réflexe en ouvrant la boite à chaussures est de les soupeser : c’est prometteur. La balance de cuisine me dit 270 grammes environ en taille 44, le tout avec une semelle pourtant bien cramponnée.

Le drop est faible : 5mm (22,5mm au talon, 17,5 à l’avant pied), la languette est très fine, le pare-pierre plus symbolique qu’autre chose. Bref, il s’agit d’une chaussure taillée pour courir vite.

Côté chausson je ne me suis pas senti à l’étroit, il enveloppe bien le pied et s’avère confortable. Je n’ai pas couru sans chaussettes, la saison ne s’y prêtait pas tellement, mais c’est sans doute possible car il n’y a aucune couture.

Petite moue dubitative de ma part en voyant les lacets très fins et très longs. Il s’avéreront assez fragiles à l’usage, et vite effilochés dès lors qu’on croise quelques ronces.

D’un point de vue esthétique, Scott a fait sobre avec ce noir dominant tout en ajoutant le jaune qui rappelle les anciens modèles très colorés de la marque. C’est à la fois assez classique et plutôt élégant, mais vous savez ce qu’on dit des goûts et des couleurs.

scott-supertrac-rc-test-avis - 3

A l’heure de les user

Mais passons aux choses sérieuses, puisqu’on se contente rarement d’admirer des chaussures quand on les achète n’est-ce pas ? J’ai couru pas loin de 200 kilomètres avec ces chaussures de trail, la majorité dans une forêt grasse avec de nombreuses montées et descentes courtes.

Elles ont aussi crapahuté en montagne, dans la neige, ainsi que sur un trail de 26km plutôt rocailleux. Autant vous dire qu’elles en ont vu de toutes les couleurs.

Bilan ? C’était beau, c’était bien. J’ai trouvé avec ces Supertrac une chaussure très précise et qui pousse à l’excès : difficile de faire une séance au train avec ces souliers aux pieds. Ce serait comme aller faire le marché en Formule 1. Le drop assez faible pousse à une foulée médio pied, le dynamisme du modèle me fait penser à ce qu’on peut trouver chez d’autres marques comme Inov-8 notamment, tout comme l’accroche, qui s’est avérée irréprochable.

C’est notamment du bonheur dès que la boue est de la partie. C’est dû entre autres à la structure « radiale » des crampons diraient les puristes. Cela veut dire qu’ils forment des cercles sous la chaussure et permettent une accroche optimale quels que soient vos appuis. De ce point de vue c’est sans doute le modèle le plus bluffant que j’ai eu la chance de tester.

Les défauts ?

Ces crampons sont donc bluffants mais ont un défaut : ils « débourrent » mal comme on dit, c’est-à-dire que la boue a tendance à s’accumuler sous la semelle et vous donne l’impression de traîner des raquettes lorsque la terre est très grasse. Il faut donc taper un peu lorsqu’on arrive sur du bitume ou au moins des portions sèches.

scott-supertrac-rc-test-avis - 1

Autre défaut : le manque de protection à l’avant du pied et sur l’extérieur. Aucun souci en forêt mais c’est un peu plus compliqué dans les pierriers. Le pare-pierre est juste esthétique. Prudence donc en descente notamment.

Pour quel profil, quel format ?

Leur format de prédilection est sans doute les trails jusqu’à 40 kilomètres et plutôt gras. Mais cela dépend aussi de votre gabarit. Si vous êtes plutôt léger et que vous avez un peu de pied, vous pouvez tout à fait imaginer les emmener sur des trails plus longs.

Pour ma part je compte les utiliser pour ma préparation à la Maxirace, elles vont donc borner encore et encore. Pour la course en revanche, j’opterai sans doute pour un modèle qui offre un peu plus de protection et d’amorti pour le 83km. Si j’avais fait le format marathon, elles auraient fait le voyage avec moi, assurément.

scott-supertrac-rc-test-avis - 4

Les notes de la Supertrac RC

  • Esthétisme : 8/10
  • Dynamisme : 9/10
  • Confort : 9/10
  • Stabilité : 8/10
  • Accroche : 9/10
  • Rapport qualité/prix : 8/10

Cet article vous a plu ? Partagez-le avec vos amis

Article posté le 28 mars 2017 à 14 h 33 min.

A propos de Kévin Blondelle

Rédacteur pour Globe Runners. Journaliste radio le jour, coureur tôt le matin et tard le soir... Ses préférences ? Un peu de route, et beaucoup de trail, avec une appétence particulière pour le format 40 à 80km. Son format ? 1m75 pour 69kg les bons jours. Pour lui, courir est la plus importante des choses très secondaires.
 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

Revenir en haut de la page