En bref
Accueil » Parcours » Trek en Corse : le GR20 en 7 jours, toutes les infos utiles

Trek en Corse : le GR20 en 7 jours, toutes les infos utiles

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne: 4.6/5 (5 votes)

trek-gr20-7jours-etapes-conseils-compte-rendu - 8

Traverser l’ile de Beauté à pied par le GR20 en moins d’une semaine, une expérience sportive unique au coeur des montagnes corses. Alors prêt pour l’aventure ? Voici le récit de notre trek ainsi que quelques conseils pratiques pour réussir votre GR20 en 7 jours. 

Le GR 20 est très certainement l’un des parcours de trek les plus réputés en France et bien au delà. Il est d’ailleurs souvent considéré comme le chemin de grande randonnée le plus difficile d’Europe, une réputation loin d’être usurpée.

Le GR 20 est souvent présenté comme un objectif incontournable dans une vie de randonneur. Traverser la Corse du nord au sud, de Calenzana à Conca est un défi tenté chaque année par plusieurs milliers de marcheurs, même si la légende raconte que seulement 20% iront au bout.

Mais depuis maintenant quelques années, on voit émerger une nouvelle manière d’aborder ce fameux GR20. Fini le sac de 20 kg et l’autonomie complète, si l’objectif final reste le même, la manière elle est bien différente.trek-gr20-7jours-etapes-conseils-compte-rendu - 7

Popularisé par les exploits de Kilian Jornet, Guillaume Peretti ou François d’Haene, le GR 20 attire aujourd’hui davantage de traileurs venus se mesurer au mythe. Les meilleurs sont aujourd’hui capables de boucler les 180 km et 13 000 D+ du GR 20 en seulement 31 heures, impensable pour le commun des mortels surtout quand on connaît la difficulté technique du parcours. Pour autant, réaliser le GR20 en 3, 5 ou 7 jours s’apparente déjà à un véritable exploit pour des coureurs déjà bien entrainés.

En doublant, voire triplant les étapes du GR 20 chaque jour il est donc tout à fait envisageable de traverser la Corse en moins d’une semaine, à condition toutefois d’être suffisamment entrainé pour enchainer les efforts longs et traumatisants.

Les étapes du GR20 en 7 jours

trek-gr20-7jours-etapes-conseils-compte-rendu - 6

 Avant de partir à l’aventure sur le GR20, il convient de préparer un minimum son voyage. Le découpage des étapes est un passage nécessaire qui permet de prendre conscience de la difficulté de la tache à accomplir.

Dans le souci de voyager le plus léger possible et de dormir le plus souvent dans les meilleures conditions, il m’a semblé important de privilégier les hébergements à l’hôtel quand c’était possible. Cela enlève forcement un peu de charme à cette traversée, mais avouez qu’après parfois plus de 10 heures à arpenter la montagne, on est quand même content de trouver une douche chaude et un bon lit moelleux.

trek-gr20-7jours-etapes-conseils-compte-rendu - 11

Une fois ces considérations prises en compte, il est temps d’effectuer le découpage des étapes de ce GR20 en 7 jours. Voici la proposition retenue pour la traversée réalisée cet été avec Mathieu.

Jour 1 – Calenzana -> Gîte d’Asco [25km – 3100m D+ – 2000m D-]

Jour 2 – Gîte d’Asco -> Col de Vergio [27km – 2100m D+ – 2100m D-]

Jour 3 – Col de Vergio -> Petra Piana [26km – 1600m D+ – 1200m D-]

Jour 4 – Petra piana -> Vizzavona [21km – 1100m D+ – 2000m D-]

Jour 5 – Vizzavona -> Col de Verde [27km – 1400m D+ – 1000m D-]

Jour 6 – Col de Verde -> Bergerie de Croci [30km – 2000m D+ – 1700m D-]

Jour 7 – Bergerie de Croci -> Conca [36km – 1700m D+ – 3000m D-]

Si nous devions repartir demain sur un nouveau GR20 en moins de 7 jours, on allongerait certainement le jour 4 en poussant un peu plus loin que Vizzavona, même si finalement cette journée assez facile (par rapport au reste) permet de se reposer un peu, et de se ravitailler avant d’attaquer la partie sud.

GR 20 en 7 jours, compte rendu étape par étape

trek-gr20-7jours-etapes-conseils-compte-rendu - 3

Pas toujours évident de se rendre à Calenzana pour prendre le départ du GR20. En saison (juillet/aout), il existe une navette au départ de Calvi (se renseigner à l’office de tourisme), mais en dehors de cette période, il faut souvent faire appel au système D. Heureusement, le stop fonctionne plutôt bien et permet finalement d’atteindre le départ sans trop de difficulté.

Il est conseillé d’arriver la veille au soir à Calenzana afin de pouvoir démarrer assez tôt le lendemain matin. Niveau hébergement, l’hôtel n’est franchement pas terrible même si l’accueil y est plutôt chaleureux. Par souci d’économie, vous pouvez vous rabattre sur le gîte municipal.

Première étape – Calenzana -> Gîte d’Asco [25km – 3100m D+ – 2000m D-]

trek-gr20-7jours-etapes-conseils-compte-rendu - 1

Une première journée qui permet de se tester et de découvrir très vite que le GR 20 est loin de ressembler à un chemin de randonnée comme on l’imagine. Une première partie roulante pour se mettre en jambe, avant d’entrer dans le vif du sujet. Les premières chaines pour aider au franchissement de quelques blocs de pierres donnent le ton, la vue sur la méditerranée est splendide.

Déjà le premier refuge est en vue (Ortu di u Piobbu), une pause de quelques minutes pour refaire les niveaux et il faut déjà repartir direction Carrozzu à travers les éboulis et les pierriers.

A ce moment on commence à comprendre ce qui fait la réputation du GR20. Les passages techniques s’enchainent, c’est parfois vertigineux, j’y laisserai d’ailleurs une paire de lunettes de soleil. Après une longue descente caillouteuse, l’omelette et le taboulé qui nous attend au refuge de Carrozzu va nous permettre d’aborder la dernière étape de la journée, regonflés à bloc.

trek-gr20-7jours-etapes-conseils-compte-rendu - 2

Direction Asco sous un soleil de plomb qui a tendance à nous couper les pattes déjà bien entamées par une mise en route assez rude. Sur le papier, une montée, une descente, et on verra enfin le bout de cette première journée.

Avec la fatigue, l’envie d’arriver se fait pressante, et quand enfin on aperçoit la station d’Asco en contrebas, il reste encore à appréhender la longue descente qui finira d’achever nos quadriceps endoloris.

Survivre à cette première journée dantesque permet d’appréhender la suite de l’aventure de manière plutôt sereine.

GR20 : La trace GPS de la 1ère journée Calenzana – Asco

GR20-jour1

Deuxième étape – Gîte d’Asco -> Col de Vergio [27km – 2100m D+ – 2100m D-]

trek-gr20-7jours-etapes-conseils-compte-rendu - 5

Après une bonne nuit réparatrice, il est temps de quitter l’hôtel non sans avoir avalé un copieux petit-déjeuner. Le cirque de la solitude fermé, c’est sur la nouvelle portion du GR20 que nous filons ce matin du côté du Cinto.

On attaque cette deuxième journée par un véritable kilomètre vertical pour atteindre le point culminant de ce GR20, la pointe des Eboulis à 2607 mètres. Heureusement l’ascension au petit matin se fait à l’ombre, on évite ainsi la surchauffe. La descente qui suit est loin d’être de tout repos, au point qu’on finirait presque par regretter la montée.

Premier arrêt de la journée au refuge de Tighjettu, quelques minutes pour faire le plein d’eau avant de reprendre le chemin en direction de Ciottulu di i Mori où nous déjeunerons. La première partie assez roulante mène rapidement au pied du col de Bocca di Fuciale, une montée raide et technique comme souvent depuis le départ de ce GR20.

trek-gr20-7jours-etapes-conseils-compte-rendu - 9

Un morceau de pain rassis et une tranche de jambon Corse feront office de repas avant d’attaquer la descente vers le col de Vergio où nous prévoyons d’arriver en fin d’après midi.

Sans courir, nous avançons tout de même à bonne allure, ce qui n’était pas vraiment le cas depuis le départ de Calenzana. Pour la première fois, nous avons l’impression d’évoluer sur un sentier, et non plus sur une montagne de cailloux tous plus gros les uns que les autres.

GR20 : La trace GPS de la 2ème journée Asco – Vergio

GR20-jour2

Troisième étape – Col de Vergio -> Petra Piana [26km – 1600m D+ – 1200m D-]

trek-gr20-7jours-etapes-conseils-compte-rendu - 10

Les automatismes semblent se mettre en place, le corps commence à s’habituer à l’effort répété, et marcher devient une seconde nature. Une nouvelle fois la journée s’annonce longue mais l’enchainement des difficultés sur les deux premiers jours nous a permis d’emmagasiner de la confiance.

Ce matin nous évoluons rapidement dans un décor de carte postale en longeant le lac de Nino tant de fois utilisé pour illustrer la Corse et le GR20. En souriant on se dit quand même que la photo n’est franchement pas représentative de ce qu’on vient de traverser. On profite de ce moment de répit en sachant très bien que ça ne va pas durer.

trek-gr20-7jours-etapes-conseils-compte-rendu - 12

Le refuge de Manganu est en vue mais il nous faudra encore parcourir plus de 2 kilomètres pour l’atteindre. C’est l’heure de la pause repas avant de repartir pour la deuxième étape de la journée qui nous mènera au refuge de Petra Piana en franchissant la brèche de Capitello.

La montée se fait à bon rythme, droit dans la pente, ou presque. Une fois basculé de l’autre côté, le ciel se couvre rapidement. Il ne fait pas bon trainer dans le coin, à moins de vouloir finir sous l’orage. Nous pressons le pas et passerons finalement entre les gouttes. La vue sur les lacs de Capitello et de Melo en contre-bas est assez impressionnante.

trek-gr20-7jours-etapes-conseils-compte-rendu - 14

La portion est technique et demande la plus grande attention. D’ailleurs nous assistons en direct à un hélitreuillage qui n’annonce rien de bon. La fin de l’étape est longue, la tête dans les nuages, le paysage est assez limité. Heureusement, une fois au refuge, nous profiterons d’un magnifique coucher de soleil.

GR20 : La trace GPS de la 3ème journée Vergio – Petra Piana

GR20-jour3

Quatrième étape – Petra Piana -> Vizzavona [21km – 1100m D+ – 2000m D-]

trek-gr20-7jours-etapes-conseils-compte-rendu - 15

La nuit en refuge est forcement plus rudimentaire qu’à l’hôtel. Après un bon plat de pates préparé par nos soins, nous filons au lit, emmitouflés dans nos draps de soie. Nous avions peur d’avoir froid, mais c’était sans compter sur la chaleur humaine qui réchauffe la petite pièce où dorment une douzaine de personnes. Un petit conseil tout de même, n’oubliez pas les boules quies !

Départ aux aurores ce matin avec en point de mire le col de Vizzavona que nous devrions atteindre dans l’après midi et qui marquera la fin de la partie nord du GR20. De nombreux randonneurs que nous croisons sur notre chemin décideront finalement de s’arrêter là.

trek-gr20-7jours-etapes-conseils-compte-rendu - 16

Au départ de Petra Piana, beaucoup prennent la variante qui permet de raccourcir l’étape et de gommer quelques centaines de mètres de dénivelé. Pour nous ce sera l’étape classique, sans grand intérêt mais qui permet de marcher à bon rythme.

Arrivés au refuge d’Onda, nous prenons enfin un petit déjeuner bien mérité avant d’attaquer le gros morceau de la journée qui permet de rejoindre l’arête de la Punta Muratellu avant de basculer vers Vizzavona.

trek-gr20-7jours-etapes-conseils-compte-rendu - 17

Nous profitons de nous rafraichir dans les vasques qui bordent le sentier et arrivons finalement à bon port peu après 13 heures. Un après-midi de repos que nous accueillons avec plaisir et qui marque la fin du GR20 nord.

GR20 : La trace GPS de la 4ème journée Petra Piana – Vizzavone

GR20-jour4

Cinquième jour – Vizzavona -> Col de Verde [27km – 1400m D+ – 1000m D-]

trek-gr20-7jours-etapes-conseils-compte-rendu - 18

Depuis le départ du GR20, on nous décrit la partie nord comme la réplique exacte du Mordor alors que le sud lui aurait pu servir de cadre au tournage d’un énième épisode de la Petite Maison dans la Prairie. Cette première étape sudiste est effectivement bien plus roulante que les précédentes, on se prend même à rêver de courir, mais non, il faut savoir raison garder.

Un coca à Capannelle et on attaque déjà la deuxième étape de la journée. La moyenne horaire n’a jamais été aussi élevée. A ce moment là, on commence à penser qu’on ira jusqu’au bout. Quand tu as survécu au GR20 nord, plus rien ne peut t’arrêter, à moins d’une blessure, qui elle ne prévient jamais.

trek-gr20-7jours-etapes-conseils-compte-rendu - 20

La portion qui mène jusqu’au col de Verde n’a pas marqué les esprits, et la déception sera grande à l’arrivée de se rendre compte que c’est un dortoir collectif qui nous attend et non pas un hôtel comme nous l’avions imaginé. Si on avait su, on aurait peut-être poussé jusqu’au refuge de Prati, histoire de profiter de la vue.

GR20 : La trace GPS de la 5ème journée Vizzavone – Col de Verde

GR20-jour5

Sixième jour – Col de Verde -> Bergerie de Croci [30km – 2000m D+ – 1700m D-]

trek-gr20-7jours-etapes-conseils-compte-rendu - 21

La montée au refuge de Prati à la fraiche n’est qu’une formalité, le choix de dormir à Verde n’était peut-être pas une si mauvaise idée finalement.

Cette avant dernière journée semblait assez roulante sur le papier, elle sera finalement plutôt usante. Le balisage hésite pendant des heures, alternant les passages d’un côté ou de l’autre de la crête. Heureusement, la vue est superbe, on aperçoit déjà les aiguilles de Bavella au loin.

trek-gr20-7jours-etapes-conseils-compte-rendu - 22

Déjeuner au refuge d’Usciolu où nous achetons deux ou trois bricoles à l’épicerie. Nous suivons le balisage mis en place et passerons par Matalza, le parcours est très roulant et permet d’avaler cette étape sans grand intérêt assez rapidement. Nous profiterons d’un passage à gué pour nous baigner au plus fort de l’après-midi.trek-gr20-7jours-etapes-conseils-compte-rendu - 24

Après Matalza, il nous reste encore 40 minutes de marche pour rejoindre la bergerie de Croci dont nous n’avons entendu que du bien depuis notre départ. Nous salivons à l’avance de pouvoir déguster une bonne assiette de lasagnes le soir venu.

L’accueil y est chaleureux, ce qui n’est pas toujours le cas dans certains refuges de GR20, nous profitons de cette dernière soirée dans la montagne Corse avant de filer vers l’arrivée à Conca le lendemain.

GR20 : La trace GPS de la 6ème journée Col de Verde – Bergerie de Croci

GR20-jour6

Septième jour – Bergerie de Croci -> Conca [36km – 1700m D+ – 3000m D-]

trek-gr20-7jours-etapes-conseils-compte-rendu - 25

Aujourd’hui c’est décidé, nous jetterons nos dernières forces dans la bataille. Galvanisés par l’idée d’en finir avec le GR 20, c’est à pas de géant que nous prenons le chemin du refuge d’Asinau.

Prochaine étape Bavella par le tracé classique qui suit plus ou moins les courbes de niveau. Les kilomètres défilent avant d’attaquer la montée vers le col. De là, nous aurons la possibilité de repartir sans nos sacs, pour finir le GR 20 sur un mode ultraléger et sportif.

trek-gr20-7jours-etapes-conseils-compte-rendu - 26

En trottinant il nous faudra environ 40 minutes pour atteindre le refuge de Paliri, qui marque le début de la seizième et dernière étape de ce GR 20. En descendant vers Conca, nous subissons la chaleur comme jamais depuis le départ.

Nous croisons de nombreux randonneurs qui débutent leur aventure vers le nord. Ils n’imaginent certainement pas l’ampleur de ce qui les attend plus loin. Nous doublons également pas mal de marcheurs qui comme nous en terminent avec le GR 20.
trek-gr20-7jours-etapes-conseils-compte-rendu - 27

Malgré la fatigue, nous profitions de ces derniers instants privilégiés et prenons doucement conscience de ce que nous venons d’accomplir. Ce GR 20 qui me faisait tant rêver depuis que je suis gamin est enfin devenu réalité.

trek-gr20-7jours-etapes-conseils-compte-rendu - 29

La fierté et l’émotion m’envahissent durant les derniers kilomètres. Je savoure ce moment en me remémorant chaque passage marquant de cette traversée. Je pense aussi à demain, qui va me sembler bien vide loin des sentiers de l’île de beauté.

GR20 : La trace GPS de la 6ème journée Bergerie de Croci – Conca

GR20-jour7

Informations utiles pour préparer le GR 20 en 7 jours

Il est bien évidemment nécessaire d’avoir une bonne condition physique, mais pas seulement. L’expérience du trail et de la montagne est un plus mais n’est pas forcement obligatoire. Hormis sur la dernière étape, nous n’avons jamais couru durant cette traversée du GR20 en 7 jours.

trek-gr20-7jours-etapes-conseils-compte-rendu - 28

Le plus important à mes yeux tient surtout dans le fait de partir avec un sac léger. Contentez-vous du minimum sans jamais rogner sur la sécurité. Je suis parti avec un sac de 7 kilos auquel il faut ajouter environ 2 litres d’eau. Cela permet d’évoluer rapidement dans les parties techniques et de marcher vite sur les portions plus roulantes. Bien évidemment, il faudra faire des concessions sur le choix du matériel à emporter, et faire quelques petites lessives.

trek-gr20-7jours-etapes-conseils-compte-rendu - 13

Question budget, partir léger signifie aussi qu’il faut souvent se nourrir au prix fort, cela a évidemment des répercussions sur le cout total du voyage. Quand c’est possible, dormir à l’hôtel permet de mieux récupérer, ce qui n’est pas négligeable après quelques grosses journées, notamment dans la partie nord.

Sans se priver, il faut compter un budget global de 700 euros/personne pour effectuer le GR 20 selon les étapes détaillées ici. Après il est toujours possible de faire quelques économies en choisissant un gite ou un refuge plutôt qu’un hôtel, ou bien encore en préparant quelques repas plutôt que de succomber à la facilité du sacro-saint menu Corse.

trek-gr20-7jours-etapes-conseils-compte-rendu - 19

Mon sac pour la traversée GR20 en 7 jours

Voici la liste du matériel dont je disposais dans mon sac durant ce trek de 7 jours sur le GR20 :

  • Deux tenues complètes short + teeshirt
  • Deux paires de chaussettes
  • Une casquette + 1 buff
  • Une veste étanche
  • Un pantalon de pluie
  • Une doudoune
  • Une paire de tongs
  • Une paire de chaussures de trail
  • Une serviette
  • Un maillot de bain
  • Une lampe frontale
  • Une paire de bâtons
  • Un drap de soie
  • Une couverture de survie
  • Une boite de Compeed + Boules Quies
  • Un tube de crème solaire + après soleil
  • Un savon
  • Une brosse à dent + dentifrice
  • Un déodorant
  • Un téléphone + batterie externe
  • Quelques sacs étanches
  • Un couteau
  • Quelques produits énergétiques
  • Une poche à eau 2 litres
  • Une tenue de ville pour avant et après le GR20 (short, teeshirt, sweat)
  • Passeport, carte bancaire, carte vitale

trek-gr20-7jours-etapes-conseils-compte-rendu - 23

Cet article vous a plu ? Partagez-le avec vos amis

Article posté le 18 juillet 2017 à 10 h 58 min.

A propos de Sébastien Réby

Rédacteur en chef de Globe Runners - Sébastien se présente avant tout comme un passionné de course à pied. Du 10 km au marathon en passant par l'Ultra-Trail, ce coureur touche à tout aime varier les plaisirs. Pour lui, courir reste surtout un formidable moyen de découvrir le monde.
 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

Revenir en haut de la page