En bref
Accueil » Forme » Santé » Les runners sont-ils de bons amants ?
Collection Hiver jusqu'à -40% sur Univers-Running.com

Les runners sont-ils de bons amants ?

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne: 3.7/5 (6 votes)

sexe et running, les coureurs sont ils de bons amants

Dans la vie il n’y a pas que la course à pied, il y a le sexe aussi … Mais quel lien existe-t-il entre ces deux activités ? Courir régulièrement permettrait-il aux runners de devenir de meilleurs partenaires sexuels ? Coup de projecteur sur la sexualité des accros du running.

La pratique régulière de la course à pied permettrait tout d’abord de booster la libido. Un bénéfice, c’est un fait, mais qui pourtant pourrait vite se retourner contre vous, surtout si vous êtes le seul partenaire du couple à pratiquer régulièrement.

Selon plusieurs études hautement scientifiques – comment pourriez vous en douter – le simple fait de courir stimulerait le désir amoureux de 70 % des runners. Mieux, les personnes qui démarrent une activité physique verraient le nombre de leurs rapports sexuels augmenter de près de 40 %. Voilà un argument que la FFA devrait mettre en avant pour recruter de nouveaux licenciés …

Avoir une sexualité régulière c’est bien, mais cela ne fait pas nécessairement des runners de bons partenaires sexuels … Même si on sait que l’entrainement finit toujours par payer.

La course à pied, un stimulant efficace

Courir permet tout de même de lutter efficacement contre les maladies cardio-vasculaires en favorisant une bonne circulation du sang dans tout le corps. Un point positif pour éviter une panne le moment venu. Que l’on soit un homme ou une femme, un bon afflux sanguin aura plutôt tendance à stimuler le désir et l’excitation, ce qui offre un terrain propice pour un gros câlin.

La testostérone et les endorphines que les runners sécrètent en pratiquant la course à pied de manière modérée ont également un effet stimulant sur le désir sexuel. On a bien dit modéré, car au delà de 60 km par semaine, ça peut vite devenir la catastrophe niveau libido.

En outre, le running contribue à sculpter et affiner la silhouette, ce qui a pour effet de décupler la confiance en soi. Un partenaire sexuel bien dans sa tête et à l’aise dans son corps sera forcement plus à même d’être à l’écoute de l’autre et de ses désirs.

Nous pourrions également évoquer la formidable endurance des runners comme étant une qualité pour être de bons amants … Mais quand on sait que la durée moyenne d’un rapport sexuel jugé comme idéal se situe entre 7 et 13 minutes, ça n’a finalement plus vraiment autant d’importance.

Vous l’aurez compris, un runner à l’aise dans ses baskets n’est pas nécessairement un dieu du sexe. Mais avec un bon partenaire d’entrainement, il aura toujours la volonté de s’améliorer, car finalement le plaisir n’est rien s’il n’est pas partagé.

Cet article vous a plu ? Partagez-le avec vos amis

Article posté le 21 janvier 2016 à 17 h 31 min.

A propos de Sébastien Réby

Rédacteur en chef de Globe Runners - Sébastien se présente avant tout comme un passionné de course à pied. Du 10 km au marathon en passant par l'Ultra-Trail, ce coureur touche à tout aime varier les plaisirs. Pour lui, courir reste surtout un formidable moyen de découvrir le monde.
 

Un commentaire

  1. Une baisse du désir pour son partenaire peut être un bon indicateur de surentrainement!

Vos commentaires

Revenir en haut de la page