En bref
Accueil » Forme » Estime de soi et course à pied
Du 22 Mai au 5 Juin 2017 Les Jours Fous jusqu'à -50% sur Univers-Running.com

Estime de soi et course à pied

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne: 5.0/5 (2 votes)

estime de soi et running, les conseils

A travers divers échanges et observations, on constate rapidement que dans le milieu du running il est très commun d’afficher ses performances. En effet, aux abords d’une conversation on entend souvent des chronos exhibés, des classements mis en avant. Lorsque ces derniers sont valorisants pour celui qui les réalise tout va bien. En revanche, comment préserver l’image que vous avez de vous-même si vos performances ne sont pas au niveau espéré ?

Inévitablement, la pratique d’un sport quel qu’il soit entraine une valorisation de l’estime de soi. Effectivement, vous allez ressentir un mieux-être physique, plus de dynamisme et d’assurance, votre apparence physique va changer, des liens sociaux peuvent se créer. En résumé cela va avoir une incidence positive sur la globalité de votre vie.

Pour autant, lorsque l’on débute une nouvelle pratique comme la course à pied, il est nécessaire de fournir des efforts afin de progresser et de parvenir à prendre du plaisir. On doit apprendre à se connaître dans cette nouvelle pratique, découvrir des sensations méconnues.

Pendant ce laps de temps le runner va être centré sur « la tâche » et le plaisir de pratiquer. Les performances évoluent généralement rapidement ce qui va booster l’estime de soi.

Avec le temps, le runner va commencer à se comparer aux autres, il portera une attention particulière à ses chronos, ses lectures et échanges avec d’autres pratiquants vont l’amener à porter un autre regard sur sa pratique. Il sera alors davantage centré sur « l’égo » et la notion de compétitivité.

A ce moment-là si ses performances lui permettent une valorisation personnelle lors des situations de comparaison, son estime de soi va être également boostée. La difficulté c’est qu’il y a toujours un meilleur que soi ! En lien avec votre progression votre groupe de référence va changer et les comparaisons vont être probablement de moins en moins favorables. L’estime de soi peut être alors un peu fragilisée.

Dans un précédent papier, nous avions évoqué la notion de motivation en course à pied et la différence entre une motivation centrée sur la tâche et une centrée sur l’égo. Il est impératif de trouver un juste équilibre entre ces deux notions.

Dans un premier temps il est primordial de vous remémorer ce qui initialement vous a amené à vous lancer dans cette pratique. Il va s’agir également de parvenir à mesurer votre progression. Il est alors pertinent de prendre le temps de vous recentrer sur vous-même afin de ressentir à nouveau le plaisir que vous procure votre pratique.

Enfin, la fixation d’objectifs nouveaux peut également vous permettre de vous recentrer.

Cet article vous a plu ? Partagez-le avec vos amis

Article posté le 5 octobre 2016 à 15 h 52 min.

A propos de Benjamin Brunier

Psychologue spécialisé en Préparation Mentale, Benjamin intervient quotidiennement auprès des sportifs afin de les aider à atteindre leurs objectifs. Il collabore également régulièrement à Globe Runners.
 

Vos commentaires

Advertisement Advertisement
Revenir en haut de la page