En bref
Accueil » Equipement » Collant K-Proprium Skins : le test

Collant K-Proprium Skins : le test

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne: 5.0/5 (2 votes)

Collant-K-Proprium-Skins-test-avis - 5

Intégrer des bandes de proprioception à un collant de running : voilà une bonne idée qui ne pouvait venir que de Skins, marque spécialiste de la compression qui propose depuis plusieurs années une large gamme de vêtements pour les sports d’endurance.

Le collant K-Proprium va plus loin que tous les modèles précédemment proposés par l’enseigne australienne : sur le papier, le maintien promet d’être redoutable, et la maîtrise des mouvements parfaite, même en cas de fatigue. Voyons ce qu’il en est en réalité.

Collant-K-Proprium-Skins-test-avis - 1

Découverte du collant K-Proprium

Envoyé dans une jolie boîte noire, le nouveau collant de Skins affiche clairement son positionnement : celui du haut de gamme. Il faut dire qu’il vous faudra tout de même débourser la somme de 180€ pour vous le procurer, ce qui n’est quand même pas rien pour un collant de course à pied.

Il est toujours « choquant » d’avoir un collant de type compression entre les mains : on se demande réellement comment on va bien pouvoir rentrer ne serait-ce qu’une seule jambe la dedans ! Le modèle K-Proprium ne déroge pas à cette règle, et on sent déjà venir la bataille acharnée pour réussir à le mettre en place.

Collant-K-Proprium-Skins-test-avis - 4

Le collant respire la qualité, et ce grâce à un mélange de nylon et l’élasthanne. Sans même l’enfiler, on sent que le modèle tiendra bien en place durant la course. Pas de doute non plus quant à sa durée de vie : c’est du solide, et on ne viendra pas regretter l’investissement au bout de quelques mois seulement (instant polémique : c’est pas du Décathlon quoi).

Premier enfilage du collant K-Proprium

Enfiler le collant K-Proprium est une épreuve en soi qui mérite bien tout un paragraphe pour en partager l’expérience. Autant le dire tout de suite : n’espérez pas sauter dedans en moins de 30 secondes pour aller gambader dans les champs. La compression dépasse très nettement tout ce que vous avez pu expérimenter en la matière jusqu’à présent, et ce grâce aux différentes bandes de proprioception placées de manière stratégique.

Il faut compter 5 bonnes minutes pour que le dernier né de Skins soit parfaitement en place. Le passage des pieds est à ce titre particulièrement délicat. Les marqueurs aux genoux seront ainsi très utiles pour savoir si le collant est bien positionné.

Collant-K-Proprium-Skins-test-avis - 2

Une fois arrivé au bout de l’aventure (et c’en est une), on s’y sent étonnamment bien : les muscles sont bien maintenus et prêts à donner le meilleur d’eux-mêmes.

Test du collant K-Proprium Skins

Le collant K-Proprium n’est pas à proprement parler un collant spécialement conçu pour la course à pied : preuve en est le positionnement de Skins qui a choisi de communiquer sur le challenge du Pistol Squat (faire un Squat complet sur une seule jambe, l’autre étant tendue) pour faire la promotion du modèle.

Toujours est-il que le confort durant l’effort reste très important : le collant ne bouge pratiquement pas, et on sent véritablement l’action des bandes de proprioception tout au long de la course. Aucune vibration musculaire ne se fait (bien heureusement) ressentir.

Collant-K-Proprium-Skins-test-avis - 3

J’ai tout de même noté que les marqueurs aux genoux avaient tendance à descendre au fil des kilomètres, ce qui peut se révéler gênant à la longue. J’ai plusieurs fois essayé de les replacer correctement, sans pour autant parvenir à résoudre totalement le problème.

Autre point qui peut être négatif pour le runner pur et dur : l’absence totale de poche. Impossible donc d’y glisser une quelconque clé ou un gel. Dommage, mais on peut comprendre le choix de Skins compte tenu de la technicité du collant.

Bannière GR textiles 2

En définitive, le collant K-Proprium est un excellent modèle qui comblera les fans de la marque australienne. Son confort et sa technicité sont des atouts de poids qui ne manqueront pas de faire la différence. Sa polyvalence (utilisation en salle de sport) fait également sa force

On émettra juste un doute concernant son positionnement prix, qui le réserve d’emblée à un élite fortunée et/ou très exigeante. 

Sinon j’allais oublier : bien heureux seront les hommes dénués de poils. Sinon gare à l’épilation express…

Cet article vous a plu ? Partagez-le avec vos amis

Article posté le 3 mars 2017 à 10 h 48 min.

A propos de Guillaume Dupont

Rédacteur pour Globe Runners et Univers Running - Sportif depuis toujours (tennis, musculation, ...), je m'essaye de façon ponctuelle à la course à pied. J'évolue pour le moment sur des distances relativement courtes (autour de 10 km).
 

3 commentaires

  1. il existe pour FEMME ?????

  2. Bjr, quelle taille avez-vous testée et quels sont vos hauteur et poids ? Je fais 1,79m pour 74 à 75kg, quelle taille me conseillez-vous ? Il paraît que ce modèle taille plus étroit que les autres modèles de la marque. Faut-il suivre exactement le tableau des tailles SKINS comme je le fais d’habitude avec les autres modèles A200 ? merci de vos réponses. Sportivement.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

Revenir en haut de la page