En bref
Accueil » Conseils » Accompagner un débutant en course à pied

Accompagner un débutant en course à pied

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne: 5.0/5 (2 votes)

Accompagner un débutant en course à pied

C’est vrai, il est très agréable de partager sa passion de la course, de transmettre son savoir et son expérience. Il y a un côté grand frère qui prend soin du débutant et d’ailleurs dans la majorité des cas cela se passe plutôt bien. Pourtant, le novice n’en retire parfois que peu d’expérience positive malgré beaucoup de bonne volonté. Voyons pourquoi ! 

On a tous autour de nous des gens qui souhaitent se mettre à la course à pied. Une volonté qui s’étiole souvent après 2 ou 3 essais manqués, et qui à donc bien du mal à se concrétiser. En tant qu’accompagnateur, vous pensiez avoir fait le nécessaire pour transmettre votre passion. Pourtant nous allons voir que ce n’est pas toujours si simple.

Les erreurs à éviter

Un coureur expérimenté n’est pas forcément un bon entraîneur. Certains, malgré de bonnes intentions, ont de la peine à sortir de leur niveau de course. Ils oublient que le nouveau coureur n’a pas toujours les capacités pour suivre le rythme.

Il est tentant de faire une première sortie de 30 minutes, voire plus, mais c’est une erreur. Le corps de celui qui se lance dans la course n’est souvent pas préparé à un tel effort. Il lui manque l’endurance. Les muscles ne sont pas prêts pour un tel challenge.

De plus en voulant trop bien faire l’accompagnateur va parfois distiller une quantité importante d’infos et de conseils alors que celle ou celui qui se lance doit avant tout être initié pas à pas.

Quelques suggestions

Tout d’abord bien expliquer qu’il ne faut pas craindre d’être frustré, car les premières sorties se feront parfois en alternant marche et course. Pour certains, les sessions ne dépasseront peut-être pas une dizaine de minutes dans un premier temps. Petit-à-petit ils pourront augmenter le temps de course, ou de l’ensemble de l’entraînement, jusqu’au moment où ils pourront effectuer un footing plus long.

Il est particulièrement utile de prendre des infos sur les sensations du nouveau coureur : « Comment te sens-tu ? », « As-tu des tensions quelque part ? », « Comment est ta respiration ? » etc.

Aiguiser votre sens de l’observation et de l’écoute. Une personne qui se lance dans la course n’osera peut-être pas exprimer ses difficultés. Ouvrir l’œil pour corriger le tir si nécessaire, ne pas hésiter par exemple à ralentir ou faire une pause. Enfin, ouvrir aussi les oreilles pour écouter la respiration de votre protégé : Respiration retenue ? Bruyante ? Essoufflement ?

L’accompagnateur se cale sur la vitesse du novice et pas l’inverse. Ça paraît logique et pourtant de nombreux coureurs ont tendance à l’oublier. Il se peut que ce soit juste une erreur d’inattention qui est vite récupérable en ralentissant. Si l’idée est de démontrer que son niveau est bien meilleur, alors il serait certainement plus judicieux d’aller se frotter à d’autres runners du même calibre.

Tant que la personne ne demande pas de conseils, ne pas en donner plus que nécessaire. Elle y viendra à son rythme. De tout façon, à un moment donné, les questions vont apparaître (pose de pied, hydratation, transpiration, respiration, alimentation, matériel, fréquence cardiaque…).

En suivant ces quelques suggestions, l’accompagnateur peut apporter une grande aide à celui qui souhaite débuter la course à pied. Pour le novice il sera alors plus simple et plus agréable de continuer en maintenant sa motivation car il aura pris le temps nécessaire pour découvrir cette nouvelle activité sportive.

Alors, prêt à devenir un super accompagnateur ?

Cet article vous a plu ? Partagez-le avec vos amis

Article posté le 28 juin 2017 à 15 h 29 min.

A propos de Stéphane Abry

Coach personnel et ultramarathonien, Stéphane est un passionné de l'âme humaine, du développement personnel et de la réalisation des rêves. L'ultramarathon est avant tout pour lui un moyen d'expression et de connaissance de soi.
 

2 commentaires

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

Revenir en haut de la page